Bayard Louis






Un œil bleu pâle

 



 

 

 

L'avis de Claire Redfield
1830. Gus Landor est un officier de le police New-Yorkaise à la retraite. Retraite qu'il savoure dans la solitude, en pleine campagne, pour des raisons de santé. Mais lorsqu'un élève-officier de l'académie militaire de West Point, toute proche, est retrouvé assassiné et sauvagement mutilé, Landor répond à la demande des dirigeants de l'académie. Sa mission : faire la lumière sur cette affaire, tout en se gardant bien de faire des vagues et en préservant la réputation de l'académie. Landor s'adjoint alors l'aide d'un élève de première année poète et tourmenté, Edgar Allan Poe ...

Premier roman de Louis Bayard à être publié en France, Un Oeil Bleu Pâle est pour le moins surprenant. L'intrigue "policière" proprement dite est vite reléguée au second plan, pour laisser la place aux affres et tourments des personnages, tous hantés par leur démons intérieurs. Louis Bayard assène néanmoins une claque magistrale dans le dernier chapitre, et l'affaire des meurtres de West Point trouve une conclusion innatendue...

J'ai été plus que séduite par ce roman "romantique" (dans le sens de "gothique") à l'ambiance brumeuse et glacée. En plus de résoudre une énigme faite de messages obscurs et de sacrifices sanglants, Landor et Poe doivent avant tout affronter leurs propres peurs et faiblesses pour espérer survivre à cette aventure. Loin d'être un suspense haletant, Un Oeil Bleu Pâle est avant tout un roman d'ambiance, que l'on prend plaisir à lire lentement pour apprécier le style de l'auteur, qui rend à la perfection l'époque et le lieu. A noter également que toutes les anecdotes sur Edgar Poe et sa jeunesse sont véridiques, ce qui ajoute encore un plus à ce roman , dont le récit est raconté en majorité par la "voix" de Landor.

Un gros, très gros coup de cœur ....
 
L'avis de Delphine
Ce roman est admirable tant dans le style que dans l'étude de caractère des personnages.
Gus Landor, flic désabusé et cynique, et Edgar Allan Poe, jeune cadet un peu maladroit et bavard.
L'histoire est ponctuée des comptes rendus que Poe fait parvenir à Landor, écrits avec beaucoup de talent. L'auteur a su se glisser dans l'esprit de ce début du 19ème siècle, dans l'esprit de Poe également. Avec des mots simples, Louis Bayard nous décrit l'univers strict et spartiate de West Point ainsi que la terreur qui y  règne, suite à ces crimes odieux. On y trouve aussi la poésie et cet amour du mélodrame tant prisé à l'époque. Ses mots sont justes et bien placés, ses descriptions font mouche et ce mélange d'histoire d'amour, de mystère et d'intrigue policière est un véritable régal.

Certains romans ont besoin d'une fin "coup de poing" pour rester dans les meilleures ventes un bon moment. La différence avec Un Œil Bleu Pâle, c'est qu'ici, elle est tout à fait inattendue et stupéfiante.
Il y a fort à parier qu'avec ce livre on parlera très prochainement de Louis Bayard et de son exceptionnel talent d'auteur.

Un Œil Bleu Pâle, parution septembre 2007 éditions Le Cherche Midi
Parution édition Pocket octobre 2010
 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top