Martin-Lugand Agnès

 

La vie est facile, ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand




La vie est facile, ne t'inquiète pas

 

 


 

 

 

La vie est facile, ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand

Résumé éditeur :
« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »
Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?


Lorsque l’on a aimé un roman et que l’on apprend qu’une suite arrive, c’est toujours un petit moment d’euphorie suivie très rapidement par LA question : cette suite va t-elle être à la hauteur du premier volet ?
J’avais beaucoup apprécié le premier roman d’Agnès Martin-Lugand : Les gens heureux lisent et boivent du café et surtout son personnage principal Diane. Une héroïne qui vous accroche, qui vous touche et que l’on n’oublie pas.
Et bien, je peux vous dire que La vie est facile, ne t’inquiète pas est largement à la hauteur.

C’est un plaisir que de retrouver Diane et de voir qu’elle a réussi à reprendre le dessus. Elle a trouvé une forme d’équilibre à Paris dans son café-librairie qui porte le joli nom des gens heureux lisent et boivent du café. La description faite par Agnès Martin-Lugand de ce lieu parlera à tous les amoureux des livres.
Oh bien sûr, tout n’est pas rose et Clara et Colin lui manquent toujours aussi cruellement mais elle a appris à vivre avec cette absence si douloureuse.
Felix, son meilleur ami, est toujours de la partie (pour notre plus grand plaisir) même s’il est peut-être un peu moins présent que dans le premier volet.
Et puis, un nouveau venu, Olivier, va tenter de faire son nid. Un homme attentionné, gentil, tendre qui semble correspondre parfaitement aux besoins de Diane…

Un roman qui traite de sujets universels qui toucheront le plus grand nombre, la famille, celle du sang mais aussi, et surtout, celle du cœur, le deuil, la maternité et la paternité, l’amitié, l’amour, la vie tout simplement.

L’écriture d’Agnès Martin-Lugand est toujours aussi agréable, tout en simplicité et en tendresse. On partage les joies et les peines de Diane, ses dilemmes, on a envie de lui parler, de l’encourager, de la conseiller. Certains passages sont particulièrement émouvants et on se surprend à voir une larme tomber sur les pages du livre mais le sourire revient rapidement et c’est le cœur rempli d’un élan d’amour pour la vie que l’on dit au revoir à Diane. 

La vie est facile, ne t'inquiète pas, parution avril 2015 - Editions Michel Lafon
Parution juin 2016, éditions Pocket


 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top