Scalese Laurent

Je l'ai fait pour toi - Laurent Scalese




Je l'ai fait pour toi

 

 

 

 



Je l'ai fait pour toi - Laurent Scalese

Résumé Éditeur :
Bienvenue à Lazillac-sur-Mer, dans l'univers du commandant Samuel Moss dont les armes sont le charme, la séduction et l'art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de crime ou au quotidien.
Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux, à sa façon, Samuel Moss conclut qu'il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un homicide, dont il identifie immédiatement le coupable. Le plus compliqué, maintenant, pour Samuel Moss, est de comprendre comment le meurtrier a procédé et de prouver sa culpabilité, avec élégance bien sûr, et surtout sans salir ses nouvelles chaussures sur la plage de Lazillac...


L'avis de Delphine :
Il y a des romans qui marquent par leurs intrigues à couper le souffle, d’autres par le style incomparable qu’a l’auteur pour décrire un coucher de soleil sur trois pages sans vous faire bâiller (sisi ça existe ! ) et puis il y a Laurent Scalese.
Lui n’a pas besoin de beaucoup pour tenir ses lecteurs et ses intrigues sont de celles qui font qu’on n’arrive pas à lâcher le bouquin.
Mais en plus, il a Un personnage, Samuel Moss, une énigme à lui tout seul, un mec qu’au premier abord, vous avez envie de détester, mais qui, rapidement, vous fait craquer.
Un mélange entre Monk, pour les tocs et les angoisses, et Patrick Jane pour le style et la façon agaçante dont il agit quand il a raison (et il a souvent raison) mais qui vous fait fondre avec un simple sourire.
Après avoir usé plusieurs coéquipiers, il va tomber sur une coéquipière à sa mesure et de cette rencontre va naître un duo qu’on a hâte de retrouver.

Une enquête qu’on a plaisir à suivre tant les évènements s’enchaînent simplement, pas de serial killer caché dans un placard, ni même un psychopathe inavoué dans la famille de la victime… Non, juste, une histoire simple.

Quand je vous parlais des auteurs qui savent captiver leurs lecteurs avec trois pages de descriptions, on peut aussi ajouter ceux qui n’en font pas trop, ceux qui savent trouver la juste dose, qui n’en rajoutent pas, qui ne font pas intervenir des médecins légistes qui usent et abusent de jargons qu’on ne comprend pas toujours.  Laurent Scalese est de ceux-là !


L'avis de Montse :
Dans Je l’ai fait pour toi, Laurent Scalese nous propose un personnage singulier. Il s’agit vraiment de la pierre angulaire du roman, un protagoniste très fort qui nous prend par la main pour vivre cette aventure avec lui.

Le commandant Samuel Moss rend fou ses collègues, ses élèves (en plus de son métier de flic, il donne des cours de criminologie à la fac) et ses coéquipiers (qui ne font pas long feu)…
Pourtant, un charme indéniable se dégage de lui et on finit par lui pardonner ses nombreux travers d’autant plus que son taux d’élucidation est au beau fixe pour le plus grand bonheur de sa hiérarchie directe.

J’ai tout de suite adhéré à ce personnage, même si, avouons-le, il ne doit pas être facile à supporter au quotidien.
Sa nouvelle coéquipière, Cheyenne, qui vient d’arriver dans la région va souvent en faire les frais et les relations entre ces deux-là ajoutent beaucoup de piment à cette histoire…

Comme à son habitude, Laurent Scalese a vraiment soigné ses personnages. Certaines scènes sont tout simplement excellentes et que dire des dialogues qui sont aux petits oignons.

L’enquête est somme toute classique mais servie par une mécanique parfaitement huilée et sublimée par l’ensemble des personnages qui composent Je l’ai fait pour toi.

Laurent Scalese qualifie ce livre de polar feel good, il n’aurait pas pu trouver mieux.

A noter la sublime couverture du livre réalisée par Axel Mahé qui excelle dans cet exercice.


L'avis de Taylor :
Là nous sommes face à un sérieux cas. Celui de Samuel Moss. Oubliez tout ce que vous savez des policiers et autres détectives et partez à sa rencontre. C'est plus qu'un homme, c'est une méthode.

Enquêteur plus qu'atypique puisque c'est lui-même qui choisit les affaires sur lesquelles il va jeter son dévolu.

Lorsqu'il est appelé sur les lieux d'un suicide, sa curiosité et son flair sont aux aguets. Ne nous fions pas aux apparences. On va suivre Samuel dans sa quête de la vérité mais au lieu de prendre l'autoroute, il va prendre les petits sentiers, aller là où on ne l'attend pas et s'attarder non pas sur les évidences mais sur les petites choses sans intérêt pour les autres mais pas pour lui.

Si l'enquête est assez classique, c'est la façon dont elle est menée qui importe le plus et, bien sûr, le personnage principal.
Je n'ai jamais rencontré un tel individu : la quarantaine séduisante, charismatique mais aussi bourré de toc, manies et névroses (oui le portrait n'est pas aussi glorieux qu'il n'y parait, sans cela ce serait un conte de fée). L'auteur lève juste un coin du voile sur le passé de Samuel et on commence à comprendre son obsession du détail. Il en est de même pour l'équipière de Samuel, Cheyenne.

On sent tout de suite que leur duo va être du tonnerre et si les débuts sont difficiles, ces deux-là vont trouver leur équilibre.

Avec Laurent Scalese, le lecteur sait qu'il n'est pas au bout de ses surprises. Il a su créer un personnage fort et complexe pour qui couper les cheveux en quatre n'est pas suffisant.

Avec Je l'ai fait pour toi, Laurent Scalese a frappé fort mais il l'a fait pour nous, ses lecteurs.


Je l'ai fait pour toi, Une enquête de Samuel Moss - Parution septembre 2016 – Editions Belfond


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
Go to top