Goddard Robert

Sans même un adieu - Robert Goddard



Sans même un adieu







 



Sans même un adieu - Robert Goddard

Résumé Editeur :
1911, Geoffrey Staddon, jeune architecte plein d'élans et d'espoir, vient de concevoir une magnifique demeure, Clouds Frome. Et il est tombé amoureux fou de la femme de son commanditaire, Consuela Caswell, une jeune Brésilienne perdue dans un mariage de convenance. Alors qu'il lui a promis de s'enfuir avec elle, il l'abandonne à son triste sort, préférant se consacrer pleinement à ses ambitions professionnelles.
1923, en lisant le journal, Geoffrey tombe sur un article qui lui glace le sang. Consuela Caswell est accusée de meurtre et risque la peine capitale. Bouleversé par cette nouvelle qui réveille bien des fantômes et ravive son sentiment de culpabilité, il ne peut rester sans rien faire. D'autant plus qu'il est persuadé que Consuela n'a pas pu commettre un crime aussi terrible. Il n'a pas le choix, il doit revenir à Clouds Frome pour savoir ce qu'il s'y est réellement passé. Il ne se doute pas encore des sombres secrets qu'il va y découvrir et qui vont bouleverser son existence.


Une nouvelle parution de Robert Goddard est synonyme de fête pour moi et je m’y plonge toujours avec un plaisir infini.
Comme à son habitude, il va nous plonger dans une histoire de famille où les secrets et les non-dits sont au cœur du roman.

D’une part, nous avons Geoffrey Staddon au côté de qui nous allons suivre toute cette histoire.
Cet architecte va d’abord nous dévoiler comment il a connu la famille Caswell et quels sont les liens qu’il a entretenus avec elle.
Cette partie s’avère très intéressante et Geoffrey va également nous révéler ce qui s’est passé 12 ans plus tôt et pourquoi il ressent un tel sentiment de culpabilité.

De l’autre, les Caswell, la riche famille au centre de ce récit. Consuela est accusée du meurtre de sa nièce par alliance et de tentative de meurtre sur la personne de son mari.
Geoffroy ne peut accepter cette nouvelle et va alors tout faire pour tenter de faire la lumière sur toute cette affaire et il n’est pas au bout de ses peines surtout avec ses maigres talents d’enquêteur…

Des personnages complexes que l’on prend plaisir à détester ou à aimer, qui nous exaspèrent, qui nous énervent, bref, qui nous font réagir.

Nous sommes très vite pris par la plume de Robert Goddard qui nous entraine avec beaucoup de facilité dans cette nouvelle histoire.
J’ai tout de même déploré quelques longueurs vers le milieu du roman, une impression de tourner un peu en rond avant que tout ne s’accélère et que les rebondissements capitaux surviennent.
Quant à la conclusion, j’étais vraiment à mille lieues de l’avoir seulement entrevue.

Peut-être pas mon roman préféré de Robert Goddard (pour l’instant, Heather Mallander a disparu garde la palme) mais, sans aucun doute, un bon cru.

Sans même un adieu, parution novembre 2016 - Éditions Sonatine


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
 


 

Go to top