Barton Fiona

La veuve - Fiona Barton




La veuve

 

 

 

 



La veuve - Fiona Barton

Résumé Éditeur :
La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire. Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque. Jusqu'au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime. Depuis ce jour, plus rien n'a été pareil. Jane devient la femme d'un monstre aux yeux de tous. Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquilité, même après un acquittement. Mais aujourd'hui, Glen est mort. Fauché par un bus. Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n'est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l'histoire ?


L'avis de Delphine :
Le point central de ce roman est l’enlèvement de la petite Bella, mais jamais nous n’y assisterons, nous allons avancer à l’aveugle, autour de nous, tout n’est qu’ombre et faux semblant.

Grâce à de nombreux flash-back, nous apprendrons ce qui s’est passé il y a quatre ans et si vous pensez y trouver la solution, bougez-vous tout de suite cette idée de la tête !
Le fait que trois personnages nous racontent leur version de cette affaire donne une intrigue qui ne s’arrête jamais, on veut savoir qui est au courant de quoi ? Qui a fait quoi ?

Avec cette histoire qui est tout sauf simple, l’auteure arrive à nous prendre dans ses filets, on est obligé de lire le chapitre suivant pour savoir quelles révélations il nous apporte et ainsi de suite, elle joue sur l’émotion que provoque sur le lecteur l’enlèvement de Bella, sans jamais en parler vraiment.

Les révélations de la veuve nous laissent une certaine appréhension, elle a peut-être l’air d’une victime, mais il faut bien l’avouer, elle a des réactions qui nous mettent mal à l’aise et Fiona Barton le rappelle dans son roman : "Les monstres ont rarement l'air de ce qu’ils sont...".


L'avis de Montse :
Au premier abord, La veuve est surprenant de par sa construction. En effet, selon les chapitres, nous changeons de narrateur et, de plus, ils ne sont pas chronologiques. Mais on s’y habitue très vite et ce changement permet vraiment de rentrer dans la tête des différents protagonistes du roman.

Mais la principale narratrice reste quand même la veuve, Jane, qui nous apparaît touchante. En effet, mariée très jeune, son mari l’a, en quelque sorte, façonnée. Et quand le drame survient, c’est l’anéantissement de toute sa vie avec tout le questionnement qui va avec. Son mari a t-il pu touché à cette petite fille ? Impensable…

Au fil des chapitres, nous allons en apprendre plus sur toute cette histoire. Tous les personnages qui vont intervenir, le flic, la journaliste, la mère et bien entendu la veuve, vont nous inspirer différents sentiments. Tous ont leur obsession, difficile dans ces conditions de vraiment les apprécier, on va donc ainsi osciller entre sympathie et « répulsion ».
La presse en prend pour son grade avec son harcèlement permanent et ses méthodes sordides.
Et même la mère, pour qui notre cœur ne peut que pencher, risque de vous exaspérer.

Tout ceci confère à La veuve, une ambiance poisseuse, malsaine, on ne sait sur quel pied danser, mais une chose est sûre, on a hâte de tourner les pages afin de connaître le fin mot de l’histoire.

Un très bon thriller psychologique !


L'avis de Taylor :
L'auteur a su jouer avec des personnages très complexes : Glen, le mari, a l'air complètement inoffensif mais peut être qu'il n'est pas si innocent que ça, Jane, sa femme, semble soumise à son influence.

Deux autres personnages complètent le tableau : l'inspecteur en charge de la disparition de la petite fille et une journaliste qui suit de près l'affaire.

L'auteur leur donne la parole à tour de rôle, le lecteur peut ainsi avoir le point de vue de chacun. Tout l'intérêt de ce roman est qu'on se pose la question de savoir si Glen est coupable ou non, si Jane est au courant de quelque chose ou pas.

Le roman tourne autour de cette principale question. Il ne faut pas s'attendre à de l'action à gogo mais plus à une ambiance de suspense lourde et pesante.

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur avait construit ses personnages et la façon dont elle nous conduit au dénouement.

La Veuve est un très bon suspense psychologique qui ravira les amateurs du genre.


La veuve - Parution janvier 2017 – Editions Fleuve Noir


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
Go to top