del Árbol Victor

Toutes les vagues de l'océan - Victor del Arbol




Toutes les vagues de l'océan

 

 



 

 

Toutes les vagues de l'océan - Victor del Arbol

Résumé Éditeur :
Gonzalo Gil reçoit un message qui le bouleverse : sa soeur, de qui il est sans nouvelles depuis des années, a mis fin à ses jours, peu après avoir réglé ses comptes avec la mafia russe. Cette mort va mettre en lumière les secrets de l’histoire familiale et de la figure mythique du père, nimbée de non-dits et de silences. Cet homme idéaliste a connu la révolution communiste en URSS, la guerre civile espagnole, la Seconde Guerre mondiale. Et c’est toujours du côté de la résistance et de l’abnégation qu’il a traversé le siècle dernier. Sur fond de pression immobilière et de mafia, l’enquête qui s’ouvre aujourd’hui à Barcelone rebat les cartes du passé. La chance tant attendue, pour Gonzalo, de connaître l’homme pour pouvoir enfin aimer le père. Toutes les vagues de l’océan déferlent dans cette admirable fresque d’un xxe siècle dantesque porteur de toutes les utopies et de toutes les abjections humaines.


Ce qui frappe en premier lorsque l’on commence à lire un roman de Victor del Árbol , c’est son écriture, puissante, poétique, d’une force d’évocation incroyable. On se délecte de ses mots, ses phrases…
J’ai lu trois de ses romans jusqu’à présent, dont un, La maison des chagrins, en version originale. Et que ce soit en espagnol ou dans la traduction française, effectuée par Claude Bleton, ce sentiment reste le même. Un plaisir infini !

Au départ, l’histoire paraît simple, Gonzalo, avocat, vient d’apprendre que sa sœur, Laura, vient de se suicider après avoir tué un mafieux russe. Même s’il n’a pas parlé à sa sœur depuis plusieurs années, Gonzalo peine à croire que cela puisse être vrai. Presque malgré lui, il va se retrouver embarqué dans une aventure qui ne va pas le laisser indemne.

A partir de là, Victor del Árbol va entremêler son intrigue avec l’histoire d’Elias, le père de Gonzalo et Laura. Un homme qui a vécu mille vies en une et qui s’est retrouvé au cœur de nombreux conflits : révolution communiste en URSS, guerre civile espagnole, deuxième guerre mondiale. Et les personnes qu’il va croiser sont toutes d’une incroyable justesse. Certaines touchantes, d’autres cruelles (et c’est peu dire), et l’amour qui s’immisce au milieu de toute cette noirceur.
Victor del Árbol a l’art et la manière d’apporter une touche historique à ses romans, à chaque fois, différente mais toujours intéressante et accessible. Cela apporte beaucoup de profondeur à ses récits.

A travers Gonzalo, c’est le passé de toute une famille qui va remonter à la surface avec ses bons et ses mauvais côtés, ses secrets…
Le tout s’avère vraiment passionnant de bout en bout.

Difficile d’exprimer à travers cette chronique, toutes les subtilités de Toutes les vagues de l’océan. C’est un roman riche, profond qui vous marque de bien des façons. Magistral !

Un immense coup de cœur évidemment.

Toutes les vagues de l'océan, parution février 2015 – Editions Actes Sud
Parution poche janvier 2017 - Editions Babel Noir


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
Go to top