Celestin Ray

Mascarade - Ray Celestin



Mascarade

 

 

Coup de coeur



Mascarade - Ray CelestinRésumé éditeur :

1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer. C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus riches dynasties de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong, vont se charger des investigations.
Au même moment, le corps d’un homme blanc est retrouvé dans une ruelle du quartier noir. Le meurtre en rappelle un autre à Jacob Russo, photographe de scènes de crime, qui décide de mener son enquête.
Quel est le lien entre ces deux affaires ? Y a-t-il un rapport avec le crime organisé ? Car la vieille école d’Al Capone et de la contrebande d’alcool est menacée par de jeunes loups aux dents longues qui, tels Lucky Luciano ou Meyer Lansky, n’hésitent pas à se lancer dans le trafic de drogue.
Jazz, mafia, tensions raciales et meurtres inexpliqués, après Carnaval, nous retrouvons dans ce thriller passionnant, inspiré de faits réels, le cocktail explosif qui fait la signature de Ray Celestin.
 
L'avis de Montse :
Après Carnaval, Ray Celestin revient en force avec Mascarade.
Carnaval m’avait déjà enchantée avec son ambiance si particulière liée à La Nouvelle-Orléans mais j’avoue que Mascarade a surpassé toutes mes espérances, c’est vraiment un immense coup de cœur.

Déjà l’écriture de Ray Celestin est de toute beauté, un style fluide qui permet de ne jamais se perdre dans les différentes parties et personnages du roman.
Les personnages sont puissants, complexes, que ce soit les récurrents tels que Michael Talbot et Ida Davies ou les nouveaux auxquels on adhère de manière presque immédiate.

L’intrigue, ou plutôt les intrigues, sont également très bien menées et forment une immense toile d’araignée tissée peu à peu avec beaucoup d’efficacité. Un travail d’orfèvre car tout finit par s’imbriquer parfaitement sans oublier quelques rebondissements totalement inattendus qui nous laissent pantois.

Et puis ce qui ajoute énormément de charme aux romans de Ray Celestin, c’est l’ambiance qui s’en dégage.
Avec Mascarade, il nous emmène au cœur de Chicago, les descriptions de la ville et ses différents quartiers sont très vivantes. C’est une partie de l’histoire de cette ville qu’il nous raconte au travers du jazz et de la mafia, mêlant personnages et faits réels et imaginaires. Un pur bonheur de lecture !

Un dernier mot sur le livre en tant qu’objet que je trouve très agréable. Une couverture en relief et des illustrations rappelant la couverture pour entamer les différentes parties.

Franchement, si vous aimez les thrillers historiques, ne passez pas à côté de cette Mascarade qui est une pure merveille !


L'avis de Delphine :
Après l’excellent Carnaval où Ray Celestin avait placé la barre assez haute, j’avais hâte de découvrir Mascarade et j’avoue qu’il a fait aussi bien voir même beaucoup mieux !

Ce livre est la seconde partie d’une série de quatre romans consacrés à la mafia américaine et au jazz sur une période de 50 ans au XXème siècle, vous dire s’il y a des choses à raconter.

Un vrai bon pavé, qu’on prend plaisir à déguster, à découvrir. On plonge avec délice dans ces années de corruption où les gangs faisaient régner leur loi, où les inégalités étaient « normales » et révoltantes.

Alors que Michael Talbot et Ida Davis enquêtent sur la disparition d’une jeune fille de bonne famille, on assiste à la décadence d’Al Capone, à sa guerre de territoires et de main mise sur différents trafics, tout ça sur fond de Jazz, une musique qui ne quitte pas les pages de ce roman et dont l’auteur prend plaisir à nous faire partager sa naissance.

En parallèle, nos deux détectives vont faire la connaissance de Jacob Russo qui travaille sur un autre crime, cette association va faire merveille et nous faire parcourir les rues de Chigago sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante.
Autre protagoniste très intéressant, Dante Sanfelippo, qui revient dans sa ville après de très longues années, il est missionné par Capone pour découvrir ce qui se trame derrière le dos du parrain de la pègre.
Tous ces personnages vont suivre des voies différentes, mais toutes mènent à la vérité et, même si celle-ci est horrible, elle va faire surface et laisser pas mal de traces !

Avec Mascarade, on prend conscience de l’énorme talent de Ray Celestin, cet auteur est un formidable raconteur d’histoires, il nous embarque littéralement dans son roman, nous décrit une ville où il ne fait pas bon vivre, pétrie par la corruption et le racisme, mais où les « noirs » règnent en maître incontesté dès qu’il s’agit de musique ! Une ville qui vit et qui transpire sous les effluves d’alcool de contrebande et qui vibre sous les notes de jazz.

Un tableau magistral, une histoire passionnante !
Dire que ce roman est un énorme coup de cœur est largement en dessous de la vérité tant je l’ai adoré !
Mascarade - Parution février 2017 - Éditions Le Cherche Midi
 

 

 

Go to top