Rademacher Cay

L'assassin des ruines - Cay Rademacher




L'assassin des ruines

 

 

 

 

L'assassin des ruines - Cay RademacherRésumé éditeur :
Hambourg, 1947. Une ville en ruines, occupée par les Britanniques et confrontée à l'hiver le plus froid du siècle. Les réfugiés et les sans-logis se retrouvent suite aux bombardements à aménager des trous de cave, à vivre dans la promiscuité des bunkers et des baraques. Les aliments sont rationnés, le marché noir est florissant.
Lorsque le cadavre d'une jeune fille nue est retrouvé parmi les décombres sans aucun indice sur son identité, l'inspecteur Frank Stave ouvre une enquête. Dans cette période d'occupation, la population hambourgeoise ne doit en aucun cas apprendre qu'un tueur menace la paix. Les enjeux sont élevés et l'administration britannique insiste pour que l'inspecteur allemand soit accompagné par Lothar Maschke de la Brigade des moeurs et par le lieutenant McDonald pour élucider l'affaire. Mais d'autres morts sans identité sont vite découverts et Stave, hanté par les souvenirs de sa femme décédée pendant la guerre et de son fils porté disparu, doit surmonter ses propres souffrances pour traquer l'assassin qui rôde sur les sentiers des ruines...


On éprouve d’emblée beaucoup de sympathie et d’empathie pour le personnage principal de ce roman, Franck Stave. Un homme droit et intègre qui tente de survivre à l’après-guerre dans une ville dévastée par les bombes et frappée de plein fouet par un hiver glacial.
Sa vie personnelle est vide, sa femme est morte et il est sans nouvelle de son fils depuis la fin de la guerre. Seuls son métier de policier et l’espoir de retrouver, peut-être un jour, son fils, l’aident à aller de l’avant.

L’enquête à laquelle il va être confronté va lui donner bien des sueurs froides. Des victimes n’ayant, semble t-il, aucun lien entre elles, un mobile inconnu, aucun témoin et malgré toutes ses recherches, impossible de donner ne serait-ce qu’une identité à ces morts… Les rares pistes qui apparaissent ne donnent rien…

Dans ses investigations, il va être épaulé par un militaire anglais et un collègue des mœurs, deux personnages assez ambigus.

Indépendamment de l’enquête, Cay Rademacher s’est beaucoup attaché à retranscrire l’ambiance de la ville de Hambourg : la misère et le froid auxquels est confronté la population, le marché noir qui en découle, les vastes dégâts occasionnés par la guerre. Cela donne lieu à beaucoup de descriptions, un peu trop d’ailleurs à mon goût, qui ralentissent peut-être le rythme du récit.

Malgré ce léger bémol, L’assassin des ruines est un polar historique intéressant avec un final réussi.

A noter d’ailleurs que Cay Rademacher s’est inspiré d’un fait réel pour construire son récit.

L'assassin des ruines, parution février 2017. Editions du Masque


 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top