Delzongle Sonja

Récidive - Sonja Delzongle




Récidive

 

 







Récidive - Sonja DelzongleRésumé Editeur :
Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n'aurait été démasqué si la fillette n'avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d'une profonde haine, il n'aura de cesse de la retrouver avant de mourir.
À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l'assassin de sa mère, est hantée par le serment qu'il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour. Pourquoi a-t-il tué sa mère? Quand surgira-t-il? Quels sont ces appels anonymes?
La confrontation est inévitable. Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux?

L'avis de Montse :
Hanah Baxter est de retour pour notre plus grand plaisir.
Celle que nous avons appris à connaître au fil de ses aventures lève le voile sur son passé et notamment son enfance marquée par le décès de sa mère, tuée par son père sous ses yeux. Cela nous permet de mieux comprendre la personnalité complexe d’Hanah. Récidive la présente d’ailleurs sous un jour beaucoup plus fragile et vulnérable.

Le personnage du père est finement ciselé, un homme pétri d’une haine féroce envers sa fille. Autant vous dire que les émotions sont à fleur de peau tout le long de ce nouveau roman de Sonja Delzongle. Mais quoi de plus normal quand on sait que les relations entre un père et son enfant sont au cœur du roman.

J’ai déjà lu pas mal d’auteurs mettant en scène des personnages récurrents et souvent on se retrouve avec une trame semblable d’un opus à l’autre. Sonja Delzongle casse tous les codes à ce niveau-là. Ses trois romans mettant en scène Hanah sont totalement différents les uns des autres, que ce soit au niveau des personnages secondaires, des lieux ou des « enquêtes », elle se renouvelle à chaque fois avec succès.

Son écriture est toujours aussi rythmée et ses descriptions évocatrices. C’est un réel plaisir que de la lire. Malgré l’envie de connaître la fin au plus vite, on se surprend à essayer de prendre son temps afin de rester le plus longtemps possible en compagnie de ses personnages.

Les allers-retours entre New York et Saint-Malo font monter la tension jusqu’aux « retrouvailles » inexorables où elle atteint son paroxysme…

Au fil de ses romans, Sonja Delzongle est devenue pour moi une valeur sûre, une auteure dont je vais attendre les prochains ouvrages avec impatience.


L'avis de Taylor :
Après Dust et Quand la neige danse, Sonja Delzongle met en scène son personnage fétiche dans un roman qui la touche de très près. Dès le début du roman, on apprend que le père d'Hanah Baxter est sorti de prison quelques mois plus tôt. Depuis, elle vit dans la peur de tomber nez à nez avec lui pour une confrontation. Agée d'une dizaine d'années, celle-ci avait osé témoigner contre son père qui avait assassiné sa mère sous ses yeux.

Après ce drame, Hanah a tenté de se reconstruire et a mis de la distance avec son passé. Depuis la libération de son père, il se passe des choses étranges à Saint Malo, des meurtres sont commis et la peur commence à s'installer définitivement quand un cadavre vieux de 25 ans remonte à la surface.

Sonja Delzongle montre son personnage sous son côté le plus intime. On comprend maintenant pourquoi elle est devenue ce qu'elle est, c'est la genèse du personnage.

C'est un roman d'une richesse émotionnelle très forte mais aussi très spectaculaire dans la mise en scène des cadavres. Mais attention, le réel talent de l'auteur réside surtout sur une fin totalement inattendue mais qui est à la hauteur de l'intensité du personnage et de son histoire.

L'auteur mène ses lecteurs par le bout du nez et, pour ma part, j'adore ça. Se faire surprendre, frémir ressentir l'émotion des personnages, voilà ce qu'on attend du thriller. Sonja Delzongle, à chaque roman, nous montre qu'elle est capable de le faire et de nombreuses manières.

Une chose est sure, je serai présente pour sa prochaine récidive.


Récidive, parution avril 2017 - Éditions Denoël - Collection Sueurs froides

 

Go to top