Blanchard Christian

Iboga - Christian Blanchard




Iboga

 

 

 

 

Iboga - Christian BlanchardRésumé éditeur :
Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité...
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la " Louisette ". Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d'honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour. Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille. Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir...
Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l'avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.
Une fois, Max m'a dit quelque chose que j'ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu'il y aura des incohérences, des trucs qui n'iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut. J'ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J'ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée.
Ce livre raconte la vérité... La vérité selon Jefferson Petitbois... Un homme trop jeune pour mourir.


Iboga, un mot énigmatique, une couverture sombre où ne ressort qu'une trace rouge sang et un résumé intriguant, comment ne pas se lancer à la découverte de ce roman.
Tout commence avec un môme de 17 ans qui attend dans le couloir de la mort, l'âge est déjà surprenant, mais quand on sait que c'est en France que se passe l'action, notre curiosité est directement attirée.
Oui, la peine de mort, en France, n'a été abolie qu'en 1981. Condamné à mourir, Jefferson Petitbois va voir sa peine transformée en réclusion à perpétuité, une victoire ? Peut-être pas pour lui, de condamné à mort il passe à condamné à vivre, vivre entre les quatre murs sombres de sa cellule, condamné à subir la méchanceté et la bêtise de certains matons, qui, parce qu'ils se trouvent du "bon" côté de la ligne, pensent être mieux et enfin Jefferson Petitbois va surtout être condamné à vivre avec les voix de ses victimes, se souvenir d'elles, revivre ses actes et nous raconter sa vérité.

Alors commence le récit de cet homme que tout désigne comme le salaud, celui pour qui nous n'aurions même pas eu un regard, petit à petit, notre avis va changer. On ne va pas lui pardonner ses actes, ni même essayer de lui trouver des excuses, non, mais nous allons éprouver de l'empathie, nous allons essayer de comprendre, lui trouver quelques excuses, pas suffisantes bien sûr, mais il est certain qu'on ne pourra pas rester de marbre devant les confessions de cet homme.

Le confinement de Petitbois va bien au-delà des murs de la prison, la pire des peines se trouve dans sa tête, cet endroit où il nous fait pénétrer et que nous allons explorer en même temps que lui. Trouver les raisons de ses actes et comment un être humain peut faire les choix qui le feront devenir un animal. Un voyage au coeur du mal dont nous allons ressortir lessivés, avec la question qui va rester tout au long de notre lecture... La peine de mort... Pour ou contre ?

Iboga est un roman noir et dur, mais d'une terrible justesse avec un personnage que l'on n'oubliera pas de sitôt, une écriture sobre et juste qui "claque" parfois tant l'auteur ne prend aucune précaution, mais il n'en rajoute pas non plus.

Et enfin, tout simplement, Iboga est un magnifique roman noir que vous devez absolument découvrir.

Iboga - Parution janvier 2018. Éditions Belfond


 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview

 

 

 

Go to top