Mey Louise

Les hordes invisibles - Louise Mey




Les hordes invisibles

 

 




 



Les hordes invisibles - Louise MeyRésumé Editeur :
« Il n’avait rien de spécial. Il était le visage dans la foule, le copain, le frère, le fils, il était ordinaire et sa capacité à la haine aveugle n’en semblait que plus inquiétante. » Francesca. Ilana. Clémentine. Des femmes comme elles, il y en a des milliers, qui prennent la parole sur les réseaux sociaux. Et de l'autre côté de l'écran, dans l'intimité d'une chambre ou la foule d'une rame de métro, des hommes guettent, harcèlent, menacent de viol ou de mort. Sous pseudonyme, en ligne et en liberté. Et avec le sentiment d'une totale impunité.
Le quotidien d'Alex et Marco au sein de la Brigade des crimes et délits sexuels n'obéit qu'à un credo : fais comme tu peux. Sauf qu'Alex a décidé d'arrêter la bière, son antidote n°1 à l'angoisse- juste derrière sa fille et les statistiques, qu'elle compile obstinément. Le jour où les plaintes de Francesca, Ilana et Clémentine arrivent sur son bureau, des difficultés nouvelles surgissent. Comment traquer des individus sans signe distinctif et qui ne laissent aucune trace ?

L'avis de Delphine :
Il y a des romans que vous avez du mal à oublier, des romans qui vous révoltent au plus haut point, des romans qui vous font passer par énormément d'émotions, il y a aussi des romans qui vous racontent des histoires qui vous bouleversent, Les hordes invisibles fait partie de ces romans.

Nous retournons à la BCDS, la Brigade des crimes et délits sexuels, cette unité spéciale traite tous les cas de viols, agressions sexuelles… C'est dire si leur quotidien est sombre. Et c'est ce qu'ils vont nous faire partager.

Louise Mey ne nous épargne pas, mais c'est la vérité qu'elle nous balance, une vérité qui révolte et qui fait mal. Elle met en lumière des faits que nous avons tous pu constater un jour, sans pour autant penser que cela puisse aller si loin, mais bien à l'abri derrière un écran, le plus minable des êtres humains pense être quelqu'un de tout-puissant.

Les enquêteurs font de leur mieux pour gérer les différentes affaires qui arrivent sur leurs bureaux, mais bien souvent, ils sont limités, faute de moyens et surtout face à la montagne d'inertie qu'ils rencontrent tous les jours quand il faut remettre les affaires aux mains des magistrats.

Un roman sombre et révoltant qui trouve malheureusement écho dans les actualités chaque jour... Louise Mey ose montrer du doigt ce que nous savons déjà, nous mettre face à une certaine réalité nauséabonde qui se cache de moins en moins sur la toile.

J'ai une tendresse toute particulière pour les personnages qui, sous la plume de l'auteure, tentent de vivre au mieux tout en côtoyant la noirceur tous les jours.
Les hordes invisibles est un roman difficile à lire mais à côté duquel il ne faut ABSOLUMENT pas passer !


L'avis de Montse :
Le nouveau roman de Louise Mey est saisissant de réalisme. Cette Brigade des crimes et délits sexuels est confrontée à tous types d’agressions et de crimes que nous retrouvons régulièrement aux infos ou sur les réseaux sociaux.
Qui n’a jamais vu passer des insultes sexistes ou autres sur les réseaux sociaux, les esprits s’échauffent vite derrière un écran, trop vite, et parfois, comme c’est le cas dans Les hordes invisibles, cela tourne au harcèlement pur et simple.
Le récit est dur, toute cette violence que l’on sait quotidienne a de quoi nous tétaniser, nous mettre en colère, nous révolter…

A la lecture de ce roman, difficile de ne pas penser aux tsunamis #Metoo ou #balancetonporc qui ont envahi la toile il y a quelques mois et qui confirment malheureusement que Louise Mey n’a rien inventé et que toutes ces violences existent bel et bien.

Ses personnages font tout leur possible pour résoudre les enquêtes qui atterrissent sur leurs bureaux mais encore faut-il que la justice fasse son travail derrière…
Au cours de notre lecture, nous allons suivre plusieurs affaires sur lesquelles travaillent Alex, Marco et tous les autres. Elles sont toutes aussi difficiles les unes que les autres et résonnent forcément en nous.

Heureusement pour nous laisser souffler un peu, Louise Mey a la bonne idée de parsemer de belles touches d’humour dans les dialogues ou évoquer des situations plus légères grâce à la vie privée des protagonistes.

Un petit bémol, cependant, sur les nombreuses statistiques qui nuisent au rythme du récit même si on se doute qu’elles ont dû nécessiter un travail colossal et qu’elles rendent le tout encore plus réel.

Les hordes invisibles est le deuxième livre où apparaît cette Brigade des crimes et délits sexuels et même si on peut le lire sans avoir lu Les ravagé(e)s au préalable, sachez tout de même qu’il y a pas mal de références concernant ce dernier dans ce nouvel opus.


Les hordes invisibles, parution mai 2018 - Éditions Fleuve Noir


 

Go to top