Lafaye Vanessa

Les brumes de Key West - Vanessa Lafaye




Les brumes de Key West 

 





Les brumes de Key West - Vanessa Lafaye Résumé éditeur :
1993. En plein jour, dans une rue bondée de Floride, une femme de quatre-vingt-seize ans abat froidement un membre du Ku Klux Klan.
1919. Bannie par les siens, Alicia Cortez, vingt-deux ans, quitte La Havane pour rejoindre l’Amérique et sa cousine Beatriz, tenancière du Pearl’s, l’une des maisons closes les plus fréquentées de Key West.
Avec son charme exotique, la belle Cubaine trouve rapidement sa place dans cet univers sensuel et secret. Aidée de John, vétéran tourmenté et propriétaire d’un bar voisin, Alicia va jusqu’à organiser la contrebande d’alcool, pour contrer les lois de la prohibition. Et leur amitié laisse bientôt place à une profonde attirance.
Mais la menace du Klan gronde dans l’archipel... Et le rapprochement entre une métisse à la réputation sulfureuse et un héros de guerre blanc ne passe pas inaperçu. Et ne saurait être toléré. Dans les brumes de Key West, un drame se prépare….


Vanessa Lafaye s’est inspirée d’une histoire vraie pour écrire ce roman. Une histoire qui s’est déroulée après la première guerre mondiale sur l’île de Key West.
Deux personnages vont être au centre de toute cette aventure.
John, un vétéran de la première guerre mondiale, blanc et américain, propriétaire d’un bar. Et Alicia, une jeune cubaine de bonne famille, bannie de sa famille, qui débarque sur l’île.
A travers elle, Vanessa Lafaye va nous faire visiter ce petit coin du monde, nous allons vivre ses sensations lorsqu’elle débarque du bateau et découvrir Key West à travers ses yeux.
L’arrivée est difficile, l’acclimatation s’annonce compliquée d’autant plus que le lieu où habite sa cousine n’est pas du tout ce à quoi elle s’attendait…
Peu à peu, ces deux solitaires vont s’apprivoiser et ouvrir leurs blessures et leurs cœurs. Mais c’est sans compter sur l’arrivée du Ku Klux Klan à Key West qui ne va pas voir cette idylle d’un très bon œil.

Vanessa Lafaye a beaucoup de talent pour nous décrire Key West, ses couleurs, ses odeurs, ses décors, son ambiance, on se retrouve totalement transporté. Mais aussi pour nous raconter la montée du Klan, comment ils se sont organisés pour attirer les gens dans leur organisation, les premiers crimes qu’ils ont commis, etc…

Ses personnages sont très bien dépeints. John, cet homme que rien ne semble toucher, têtu comme une mule, sûr de ses droits. Et Alicia qui, malgré les coups durs que lui a infligé la vie, va de l’avant et lutte pour enfin trouver sa place. Deux âmes solitaires qui ne cherchent en réalité que le bonheur.
Les personnages secondaires contribuent également à la puissance de cette histoire et notamment Dwayne qui vous fera passer par toute une palette d’émotions.

J’ai, par ailleurs, beaucoup aimé la construction du roman avec le premier et le dernier chapitre se déroulant en 1993 qui nous permettent d’appréhender toute l’intrigue dans son ensemble et de découvrir ce que sont devenus certains des personnages avec qui nous avons vécu toute cette aventure.

Les brumes de Key West - Parution avril 2018 - Editions Belfond
Traduction : Laurence Videloup
 

 

Go to top