Jacka Benedict

Alex Verus, tome 1 : Destinée - Benedict Jacka



Alex Verus - T1 : Destinée 

 

 

 

 


 

Alex Verus, tome 1 : Destinée - Benedict Jacka

Résumé éditeur :
Alex Verus vit à Londres et il est devin. Il peut voir le futur comme un faisceau de probabilités. Pour le commun des mortels, c'est un don impressionnant. Mais pour les autres mages, c'est le bas de l'échelle des arts occultes. De toute façon, Alex a tourné le dos à cette confrérie. Trop de rivalités, de secrets, de complots, trop de morts... Sa seule ambition est de mener une existence sans histoires, caché dans sa petite boutique d'accessoires pour magiciens amateurs. Dans l'arrière salle, il continue à faire un peu de marché noir, c'est risqué mais le commerce des vrais objets magiques lui permet de payer le loyer. Quand une relique puissante échoue entre ses mains, il se retrouve la proie des forces auxquelles il avait essayé d'échapper, forcé de choisir un camp dans une bataille qui le dépasse. Voir le futur n'est pas toujours drôle, surtout quand le sien semble à ce point compromis.

À première vue, Destinée peut vous faire penser à une autre série très célèbre mettant en scène un jeune sorcier vivant lui aussi à Londres etc, oui pourquoi pas, mais Alex Verus a un petit côté beaucoup plus irrévérencieux qui fait une sacrée différence et me fait plus penser aux Dossiers Dresden de Jim Butcher (excellente série d'ailleurs). Voilà le sujet des similitudes est clos, nous pouvons nous consacrer à Alex Verus.

Verus est un personnage incroyable, doté d'un pouvoir assez particulier, puisqu'il peut deviner l'avenir et modifier ses choix par rapport à ce qu'il voit, oui dit comme ça, c'est un peu compliqué, mais à lire, c'est un vrai bonheur puisque cette particularité va nous faire vivre de sacrées aventures.

Alors qu'il était tranquille dans sa boutique de magie à attendre que le temps passe (ou à se faire oublier des quelques ennemis qu'il a), Verus va plonger tête baissée dans les ennuis et à partir de ce moment, il n'y a plus aucun temps morts, mage de l'Ombre, malédiction, êtres fantastiques et parfois effrayants, nous plongeons dans un monde où les apparences sont largement trompeuses.

Benedict Jacka nous invite dans son univers, un monde où tout est parfaitement calibré et semble réel, on n'a aucun mal à y croire et on s'attache très rapidement à ce nouveau personnage ainsi qu'à ses amis (même si certains nous donnent la chair de poule).
Même si l'auteur ne révolutionne pas les histoires de magiciens, il nous fait vivre de formidables moments, on ne voit pas le temps passer et on s'amuse du début à la fin.

Alex Verus est typiquement la série à découvrir puisqu'elle s'adresse à tous les lecteurs, quel que soit leur âge, je me suis retrouvée dans une histoire envoûtante et pleine de merveilles (oui ok et un peu de trucs qui font peur, mais bon il en faut pour faire une bonne histoire) à essayer de faire durer le plaisir tout en étant incapable de freiner ma lecture, maintenant je n'ai qu'une seule hâte, c'est de découvrir le second volet.
Les éditions Anne Carrière ont d'ailleurs eu la très bonne idée de sortir le tome 2 en même temps et le troisième volet arrivera en septembre.

Je termine cette chronique en félicitant Marie de Prémonville pour la traduction, après La fille qui avait bu la lune, elle a l'art de choisir des romans enchanteurs.

Alex Verus, tome 1 : Destinée - Parution juin 2018, Editions Anne Carrière
Traduction : Marie de Prémonville


Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview


 

Go to top