McDonald Ed

Blackwing - La marque du corbeau - Ed McDonald




Blackwing - La marque du corbeau

 

 

 


 

Blackwing - La marque du corbeau - Ed McDonald

Résumé éditeur :
Sous son ciel brisé, la Désolation est une vaste étendue de terre ravagée, née quand la Machine, l’arme la plus puissante du monde, fut utilisée contre les immortels Rois des profondeurs. Au cœur de ce désert, grouillant de magie corrompue et de spectres malveillants, les Rois et leurs armées attendent leur heure… Pour Ryhalt Galharrow, la Désolation n’a pas de secrets. Chasseur de primes aguerri, il est chargé de retrouver une femme aux pouvoirs mystérieux, qui semble avoir mis au jour un inquiétant secret. Jadis, cette femme et lui se connaissaient bien. Voilà qu’ils se redécouvrent au milieu d’une conspiration qui menace de détruire tout ce qui leur est cher, et qui pourrait mettre un terme à la trêve fragile de la Machine…


Ryhalt Galharrow était bien loin d'imaginer ce qui allait lui arriver quand il a accepté la mission de retrouver une femme bien mystérieuse. Il s'avère qu'ils sont tous deux de vieilles connaissances.
Ezabeth lui raconte alors ce sur quoi elle travaille et ce qu'elle lui confie lui fait froid dans le dos. La machine censée protéger la ville ne serait pas en état de fonctionnement. Si cela venait à se savoir, les ennemis seraient bientot aux portes de la Cité.

Ed McDonald a créé un monde peu accueillant, la Désolation n'étant pas un endroit où se promener tranquillement. Les deux tiers du roman installent les protagonistes et le décor et le dernier tiers multiplie les rebondissements et l'action est menée sans temps mort.

J'ai beaucoup aimé comment était traitée la relation entre Ryhalt et Ezabeth, leur jeu du chat et de la souris. Le lecteur comprend immédiatement ce qu'il y a entre eux bien avant ceux-ci d'ailleurs.

Les scènes de combat sont saisissantes de réalisme, l'auteur pratiquant l'escrime y fait sans doute beaucoup.

La marque du corbeau étant le premier volume de la série, j'ai hate de connaitre la suite car au vu des dernières lignes du roman, tout est possible.
Blackwing - tome 1 : La marque du corbeau - Parution avril 2018 - Éditions Bragelonne
Traduction : Benjamin Kuntzer
 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
 

 
Go to top