Strobel Arno

Souvenirs effacés - Arno Strobel




Souvenirs effacés 

 






Souvenirs effacés - Arno Strobel Résumé éditeur:
Et si vous aviez été rayée de la mémoire de vos proches ? L’enlèvement de son fils… Sa fuite nocturne a travers le parc… Le coup sur la tête… A son réveil d’un coma de deux mois, Sibylle a l’impression de se souvenir de tout. Elle a 34 ans, vit avec son mari dans une ville voisine. Étrangement, le médecin a son chevet lui assure qu’elle n’a jamais eu d’enfant. Sibylle décide alors de fuir l’hôpital en pleine nuit pour rentrer chez elle. Une automobiliste stoppe et la raccompagne jusqu’a son domicile. Mais, lorsque son mari ouvre la porte, il ne la reconnaît pas, malgré les détails intimes qu’elle lui livre. A qui Sibylle peut-elle faire encore confiance ? Et qui est-elle vraiment ? Avec Souvenirs effacés, le thriller qui l’a propulse au premier rang des maîtres allemands du suspense, Arno Strobel signe un roman qui vous fera douter de tout, jusqu’au bout.

Lorsque Sibylle se réveille, elle ne se souvient que de trois choses : l'enlèvement de son fils, une course nocturne dans un parc et un coup sur la tête. Le médecin à son chevet lui révèle qu'elle a passé deux mois dans le coma. Mais plusieurs choses lui paraissent bizarres : déjà sa chambre d'hôpital ressemble à une prison et pour être restée deux mois immobile, elle n'a aucune atrophie musculaire.
Lorsqu'elle s'échappe de sa prison, son premier réflexe est de rentrer chez elle, retrouver son mari et savoir comment va son fils. Mais une fois arrivée, c'est la douche froide : son mari ne la reconnaît pas et pire... il lui dit qu'ils n'ont jamais eu d'enfant. Comment est-ce possible ? Comment trouver la vérité ? Mais surtout, à qui peut-elle faire confiance ?

Voici un polar intense qui se lit d'une traite.
Le lecteur est comme le personnage principal, Sibylle; il ne comprend rien et ne sait pas où tout ça va le mener.
L'auteur nous manipule et nous perd entre réalité et mensonge, mais de manière fine et précise, car jamais on ne perd le fil conducteur de l'histoire.
Par contre, le dénouement final fait froid dans le dos et porte à réflexion sur l'évolution de la science et son exploitation.

Lorsque j'ai refermé ce livre, j'ai respiré un grand coup comme si j'avais retenu ma respiration tout au long de ma lecture.

Enterrées vivantes - Parution juin 2018- Editions L'archipel
Traduction : Céline Maurice
Go to top