Neuser Marie

Délicieuse - Marie Neuser



Délicieuse



 

 

 

 

Délicieuse - Marie NeuserRésumé éditeur :
L’histoire commence ainsi : une femme parle à l’homme qu’elle aime. Devant elle : les restes d’un repas. Plutôt que le papier, elle a choisi l’écran. À l’intimité d’une lettre, elle a préféré la vidéo et la multitude des réseaux sociaux. Cette femme, c’est Martha Delombre, psychologue criminelle habituée aux confessions les plus abominables. C’est désormais à son tour de se confesser. L’impudeur ? Peu lui importe, car tout le monde doit savoir. À commencer par lui. Le traître. Peut-on dire adieu à vingt ans d’amour fou en succombant à la première inconnue qui passe ? C’est ce qu’il croyait. Au rythme des likes et des partages, traquant la fréquence des connexions, scrutant le pouls des commentaires, Martha la ténébreuse se montrera prête à tout pour continuer d’exister sans baisser la garde, jusqu’au point de rupture. Celui qu’on n’attendait pas et qui a le pouvoir de redistribuer les cartes.


Délicieuse fait partie des romans dont on a beaucoup de mal à parler tant la lecture est particulière.
J'ai adoré l'écriture de Marie Neuser, quel talent, quelle finesse, pour une première rencontre elle m'a subjuguée avec son style.
Par contre, est-ce le bon roman pour découvrir un nouvel auteur... Je me suis posée la question pendant un bon moment, car j'ai eu beaucoup de mal au départ pour me plonger dans l'histoire racontée d'une seule voix.  Martha se raconte, elle se livre sans pudeur ni retenue, elle nous livre son histoire, celle qui est faite de bons et de mauvais souvenirs.

Nous assistons à l'autopsie d'une histoire d'amour, elle dissèque, fouille et inspecte tous les éléments qu'elle a en sa possession pour se livrer à nous. Face caméra, Martha dévoile tout de sa vie amoureuse, de ses pratiques sexuelles, de ce qu'elle va mettre en ouvre pour remédier à la situation et place le lecteur en position de voyeur, ce qui nous donne parfois une sensation de mal-être. On a envie de la secouer, de lui dire d'arrêter, mais quelque part, on comprend et on assiste impuissant à ce qui ressemble fort à une descente aux enfers.

Délicieuse est rempli de tristesse, de colère, de désarroi, de fureur, de folie, d'horreur mais tout ça expliqué avec calme et douceur. Tout ce qu'il faut pour créer une ambiance malsaine, l'atmosphère de l'appartement devient putride et, pourtant, on reste accroché au livre, on tourne les pages en se demandant où tout cela va nous mener.
Pourtant qu'elle est longue cette histoire, pendant un moment, on tourne en rond, comme on le fait quand ce genre de chose nous tombe dessus, puis arrive la fin… Cette fin atterrante qui nous laisse le souffle coupé et qu'aucun mot ne pourrait décrire. Oui, là, franchement, Marie Neuser a frappé extrêmement fort !

Même si Délicieuse n'est pas un coup de cœur, je dois dire que l'histoire de Martha va me hanter encore longtemps.


Délicieuse - Parution août 2018 - Editions Fleuve Noir
 
 
 

 

Go to top