Wilson Daniel H.

Le coeur perdu des automates - Daniel H. Wilson




Le coeur perdu des automates

 




 
 

Le coeur perdu des automates - Daniel H. Wilson Résumé Editeur :
Moscou, 1709. Un automate reprend vie dans un atelier, aux côtés d’une poupée à la mécanique tout aussi précise et complexe que la sienne, sa sœur. Doués de parole et d’une âme, ils ont pourtant tout oublié de leur passé. Et de la guerre qui déchire leurs semblables.
De nos jours. Fascinée par les automates, June parcourt le monde à leur recherche, brûlant de percer leur mystère. Elle possède un étrange legs de son grand-père : une sorte de cœur finement ouvragé, réceptacle, elle le sent, d’un secret intemporel et d’une histoire épique. En effet, si les automates existent depuis la nuit des temps, dissimulés parmi les hommes, le compte à rebours pour leur survie a débuté. Et c’est June qui en détient la clef.


Habituellement, mes choix en matière de livres ne se portent pas sur des romans de ce “style”, mais comment résister à cette sublime couverture et à un résumé qui promet beaucoup d'aventures...

Un roman où l'on alterne deux époques et deux points de vues.
June, jeune scientifique, passionnée par ces machines extraordinaires que sont les avtomats, sera la voix du présent. Avec elle, nous allons découvrir un monde peuplé de machines extraordinaires, toutes dotées de certains pouvoirs totalement incroyables.
Pour le passé, c'est Pierre qui va nous raconter son histoire ou du moins celle dont il se souvient.
L'auteur passe d'une époque à l'autre avec énormément de facilité, aucun temps mort et des personnages aussi intéressants qu'attachants. On découvre les pouvoirs des Avtomats, et même s'ils sont faits de ferrailles et de mécanismes très perfectionnés, ils ne sont pas animés de beaucoup d'ambitions.

On a parfois l'impression de regarder un blockbuster dont les Américains ont le secret, un peu de Transformers dans cette guerre entre deux espèces, car, bien sûr, toutes ces merveilleuses machines ne sont pas de ferventes adeptes de la race humaine. On y retrouve également un peu d'Entretien avec un vampire dans la relation qu'a Pierre avec Elena, celle qu'il appelle sa sœur et qui l'accompagne depuis toujours.

J'avoue que j'ai une nette préférence pour la partie qui raconte les souvenirs de Pierre et Elena, leur vie en Russie, leur exil et, surtout, comment ils ont fait pour traverser les siècles sans jamais que l'on ne découvre leur nature.

L'auteur à su apporter énormément de poésie à ce récit futuriste, la sincérité des émotions se ressent dans chaque souvenir que raconte Pierre. Comme un humain, il a été blessé par certains événements et ne vit que pour accomplir une mission dont il ne se souvient pas. La rencontre avec June va être décisive et peut-être désastreuse pour une des deux espèces.

Un roman bourré d'adrénaline et d'histoire, d'émotions et de sensations fortes, de découvertes plus surprenantes les unes des autres et un auteur que je ne regrette pas d'avoir découvert.


Le coeur perdu des automates - Parution septembre 2018. Fleuve Editions - Collection OutreFleuve 
Traduction : Patrick Imbert  


 Du même auteur Biographie, chronique, interview

 
 
Go to top