Fives Carole

Tenir jusqu'à l'aube - Carole Fives




Tenir jusqu'à l'aube

 




 
 

Tenir jusqu'à l'aube - Carole FivesRésumé Editeur :
"Et l'enfant ? Il dort, il dort. Que peut-il faire d'autre ?" Une jeune mère célibataire s'occupe de son fils de deux ans. Du matin au soir, sans crèche, sans famille à proximité, sans budget pour une baby-sitter, ils vivent une relation fusionnelle. Pour échapper à l'étouffement, la mère s'autorise à fuguer certaines nuits. A quelques mètres de l'appartement d'abord, puis toujours un peu plus loin, toujours un peu plus tard, à la poursuite d'un semblant de légèreté. Comme la chèvre de Monsieur Seguin, elle tire sur la corde, mais pour combien de temps encore ?


Chaque nuit, une rue de plus, puis un quartier, pour juste respirer, voir les bords du Rhône, juste quelques instants, se sentir à nouveau une femme. Telle la chèvre de Monsieur Seguin qui rythme le récit, cette mère célibataire tire chaque jour un peu plus sur la corde pour prendre juste une bouffée d'air, pour sortir de ce quotidien dans lequel elle étouffe, disparaît.

Ce rôle de mère célibataire fusionnelle avec son fils, ou entre galères des tâches quotidiennes, galères professionnelles et financières, elle s'enfonce sans trouver d'aide que ce soit sur les réseaux sociaux, forums (dont les messages parsèment le romans sont succulents de réalisme) ou familiale, elle est seule avec comme seule respiration ses fugues nocturnes entre bien être et culpabilité.

Carole Fives avec son écriture vive et poétique nous dépeint la réalité de la société actuelle. La solitude, même à deux, de l'amour parental au détriment de sa propre vie sentimentale, les galères, les sacrifices, le regard des autres, l'incompréhension.

C'est un roman touchant, bouleversant de justesse, certains le trouveront féministe, d'autres seront choqués et le trouveront immoral.

Mais c'est avant tout une histoire d'amour maternel et de liberté extrêmement bien écrite.

Un des grands romans de cette année et une confirmation du talent de Carole Fives après les très remarqués : C'est dimanche et je n'y suis pour rien et Une femme au téléphone.


Tenir jusqu'à l'aube - Parution août 2018. Editions Gallimard - Collection L'Arbalète


 Du même auteur Biographie, chronique, interview

 
 
 
Go to top