Lark Sarah

Les larmes de la déesse Maori - Sarah Lark




Les larmes de la déesse Maori

 

 





Les larmes de la déesse Maori - Sarah LarkRésumé Editeur :
1899, Nouvelle-Zélande. Le fils de Lizzie et Michael (personnages principaux de À l'ombre de l'arbre Kauri) est envoyé dans une Afrique du Sud en proie à la guerre des Boers, au grand dam de Roberta qui se bat pour rester à ses côtés.Pendant ce temps, la jeune Atamarie connaît sa première victoire : elle est la première femme à pouvoir poursuivre des études d'ingénierie à l'Université de Wellington. En effet, depuis sa plus tendre enfance, elle est fascinée par les comètes maories.Cette passion lui permet de faire la connaissance du pionnier de l'aviation mondiale...Sarah Lark continue à mettre en scène ses héroïnes éprises d'indépendance et prêtes à tout pour conquérir leur liberté, avec pour toile de fond les paysages grandioses et sauvages de la Nouvelle-Zélande.
Troisième et dernier tome de "La trilogie Maorie" de Sarah Lark.

Nous suivons ici les aventures des enfants et petits-enfants des familles Drury et Coltrane/Burton.
En compagnie de Kevin Drury, nous allons partir en Afrique du Sud pour prendre part à la guerre des Boers.
Et avec Atamarie Turei, la petite fille de Lizzie et Michael Drury, nous allons participer aux premiers tests aéronautiques.
Et le tout, bien sûr, sur fond d'amours contrariés.

Ce tome est très riche d'un point de vue historique. L'auteur nous parle de façon très détaillée de la guerre des Boers. Et du coup, cela m'a permis d'apprendre que les Boers étaient une communauté religieuse néerlandaise qui considéraient les noirs comme inférieurs à eux et les utilisaient comme domestiques alors que l'esclavage avait été aboli depuis plusieurs années.
L'auteur nous entraîne également dans le domaine scientifique avec l'apparition du moteur et les tentatives par les inventeurs de conquérir le ciel.

Entre amours contrariés, amitiés indéfectibles, guerre, choc des cultures et racisme, vous ne vous ennuierez pas avec ce tome qui conclut joliment la saga.

Les larmes de la déesse Maori - Parution juin 2018 - Editions l'Archipel

Traduit par Jean Marie Argeles

 

Go to top