Philipparie Laurent

Lectio Letalis - Laurent Philipparie



Lectio Letalis 







 



Lectio Letalis - Laurent Philipparie

Résumé Editeur :
Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition.
Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation.
Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer.


Un avis en demi-teinte pour ce roman aussi surprenant, que frustrant.
Avec Lectio Letalis, Laurent Philipparie s'aventure sur des chemins encore inexplorés et terriblement sombres. Un côté ésotérique parfaitement exploité, une intrigue dont le voile se lève petit à petit, des personnages complexes, un flic au passé tortueux... Avec de tels ingrédients, je me demande encore ce qui a fait que je n'ai jamais vraiment pu entrer dans l'histoire... Quoi que non, à certains moments, j'étais complètement happée, comme hypnotisée par les mots qui défilaient devant mes yeux.

Le gros plus de cette histoire se loge dans l'utilisation des animaux pour commettre des crimes, mais j'aurais voulu qu'ils soient plus développés, l'évolution des personnages est peut-être un peu trop classique, de ce côté-là, l'auteur ne prend pas de risques, certaines scènes sont un peu trop faciles, d'autres, à la limite du soutenables (oui, je dois avoir un petit cœur fragile) et pourtant tout colle parfaitement.

J'ai aimé le style de Laurent Philipparie, il est percutant, va à l'essentiel, n'a pas peur de choquer et il est très fort dans les moments où il décrit les méthodes d'investigation, les dialogues entre flics et surtout le cheminement de ce livre tueur. Une idée totalement folle qu'il porte à bout de bras, argumente avec une telle force qu'on y croit.

Voilà mon dilemme, sans dire que j'ai adoré, je suis très loin de ne pas avoir aimé, je crois que la lecture du premier roman de l'auteur s'impose !

Lectio Letalis - Parution janvier 2019 - Éditions Belfond


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
 


 

Go to top