Flagg Fannie

Toute la ville en parle - Fannie Flagg




Toute la ville en parle

 

 



 

 

Toute la ville en parle - Fannie Flagg

Résumé Éditeur :
L'auteur de Beignets de tomates vertes nous conte, dans ce roman choral, l'histoire d'un petit village du Missouri, Elmwood Springs, depuis sa fondation en 1889 jusqu'à nos jours. Les années passent, les bonheurs et les drames se succèdent, la société et le monde se transforment, mais les humains, avec leurs plaisirs, leurs peurs, leurs croyances, leurs amours, ne changent guère. Et c'est la même chose au cimetière puisque, loin de jouir d'un repos éternel, les défunts y continuent leurs existences, sous une forme particulière. Au fil des décès, ils voient ainsi arriver avec plaisir leurs proches et leurs descendants, qui leur donnent des nouvelles fraîches du village. Tout irait ainsi pour le mieux dans ce monde, et dans l'autre, si d'inexplicables disparitions ne venaient bouleverser la vie, et la mort, de cette paisible petite communauté.


Comme souvent, les romans de Fannie Flagg offrent une bulle de bonheur, un moment suspendu où l'on oublie tout ce qui se passe dehors et où on accompagne les personnages qui peuplent les pages.

Toute la ville en parle
ne se concentre pas sur un personnage ou même une famille, mais retrace l'histoire d'une petite ville du Missouri. Partie d'une étendue de bonne terre en 1880, la communauté fondée par Lordor Nordstrom ne cesse de s'agrandir. On va suivre l'évolution d'une laiterie, les mariages, les naissances, la construction d'une église, puis d'une école, l'arrivée de nouveaux habitants, la vie des uns et des autres va s'écouler sous nos yeux pendant des décennies pour arriver à nos jours.

Ce roman ne va pas vous révéler une histoire extraordinaire, pleine de rebondissements, mais simplement la vie de quelques habitants, on s'amuse de leurs réactions devant les progrès qui ont jalonné ces années, l'arrivée du rock, les premiers pas sur la lune et puis les guerres aussi. On est triste de voir partir certains, on les accompagne vers leur dernière demeure qui, en fait, n'est pas aussi triste que l'image qu'on pourrait en avoir. Si la vie après la mort ressemble à ce qui se passe sur Still Meadows alors il ne faut plus avoir peur de rien !

Fannie Flagg enveloppe ses personnages d'un voile de douceur et nous nous lovons dedans avec délectation. Ici, à part peut-être le fondateur de la ville, tout le monde a la même importance, nous passons de l'un à l'autre comme si nous rendions visite à de vieux amis, sans oublier quelques détours au cimetière de Still Meadows, on les retrouve avec plaisir.
J'avoue avoir une tendresse particulière pour Elner, toujours prête à rendre service et complétement décalée, j'ai adoré passer du temps avec elle,

Il règne à Elmwood Springs un petit air désuet et terriblement charmant qui fait qu'on n'a aucune envie de quitter la ville et ses habitants !

Toute la ville en parle - Parution février 2019 – Editions Le cherche Midi
Traduction : Jean-Luc Piningre


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
Go to top