Guirao Patrice

Le bûcher de Moorea - Patrice Guirao




Le bûcher de Moorea  

 

 
 
 




Le bûcher de Moorea - Patrice Guirao Résumé éditeur :
Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !
Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes. Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.


Patrice Guirao nous emmène en Polynésie française et jongle entre les îles de Moorea et de Tahiti. Sous sa plume, nous découvrons bon nombre d’us et coutumes, les descriptions des paysages sont de toute beauté. Le dépaysement est garanti.
Pourtant tout n’est pas parfait dans ce petit paradis, car le premier chapitre nous plonge directement dans le bûcher de Moorea, des hommes brûlant d’autres hommes, un véritable charnier.

Nous faisons ensuite connaissance avec Lilith, photographe de presse, et sa consoeur Maema, journaliste. Mandatées pour couvrir une manifestation de danseurs de feu venus des quatre coins du monde, elles vont se retrouver mêlées à l’enquête sur ces meurtres atroces.

Si comme moi, vous vous attendiez à retrouver un récit d’enquête classique du côté journalistique, oubliez tout de suite cette idée, car très rapidement une intrigue parallèle va se mettre en place avec un personnage totalement inattendu qui va prendre le pas sur l’enquête du bûcher.
A partir de là, tous vos repères vacillent, vous ne savez plus du tout où veut vous emmener l’auteur mais tout cela donne justement un côté extrêmement intrigant au récit.

J’avoue avoir eu un peu de mal avec ce nouveau personnage au départ, mais Patrice Guirao sait y faire et, très vite, on a envie de connaître tous ses secrets. Je me suis complètement laissée porter, impatiente de découvrir tout ce qui se cachait derrière cet homme. Je n’en dirai pas plus mais sachez, tout de même, que vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

J’ai adoré me sentir déstabilisée, bousculée dans mes attentes, toutefois, j’avoue avoir été déçue par la fin que j’ai trouvé trop vite amenée... Elle aurait, peut-être, méritée d'être un peu plus développée surtout vu l'importance du sujet.

Mais dans tous les cas, Le bûcher de Moorea restera une lecture que je n’oublierai pas de sitôt tant par l’originalité des intrigues que par l’ambiance particulière de ce polar noir azur.

Le bûcher de Moorea - Parution mai 2019 -  Editions Robert Laffont - Collection La bête noire 

 

Go to top