Setterfield Diane

Il était un fleuve - Diane Setterfield




Il était un fleuve 





 

 

Il était un fleuve - Diane Setterfield

Résumé éditeur :
Une auberge au bord de la Tamise, par une nuit de solstice d’hiver au milieu du xixe siècle. Les habitués sont regroupés autour de Joe, le conteur, lorsqu’un homme pousse la porte, gravement blessé, portant dans ses bras une petite noyée. L’homme s’appelle Henry Daunt, il habite la région et expérimente une technique révolutionnaire : la photographie. La fillette morte, personne ne sait son nom.Quelques heures plus tard, l’enfant pousse un soupir et revient miraculeusement à la vie. Doit-on parler de magie, ou bien ce phénomène peut-il s’expliquer par la science ? Mais surtout : d’où vient cette miraculée ? Est-ce Amelia, la fille des Vaughan, enlevée deux ans plus tôt, Alice, la fille de Robin, le bâtard mulâtre des Armstrong, ou bien une petite gitane du camp d’à côté ? À moins qu’il ne s’agisse de la fille du batelier, Quietly, mort il y a quelques siècles, qui fait maintenant passer les âmes d’un coté à l’autre de la rivière… Pendant une année, Henry, avec l’aide de l’infirmière Rita Sunday, va suivre toutes les pistes. Au nouveau solstice d’hiver, bien des mystères seront levés.

Tout commence par une nuit de solstice d'hiver au Swann, un pub dans le village de Radco, situé au bord de la Tamise.
Alors que Joe, le patron du Swann, narre l'une de ses innombrables histoires, un homme blessé fait une entrée fracassante dans le pub et laisse tomber dans les bras de Jonathan, le fils de Joe, une petite fille morte.
Alors que Rita Sunday, l'infirmière du village s'occupe de la petite fille, cette dernière ouvre les yeux et le mystère commence : qui est-elle ?
Plusieurs personnes vont reconnaître en elle leur enfant disparu : les Armstrong pensent qu'il s'agit de leur petite-fille, les Vaughan pensent que c'est leur fille et Lily White pense reconnaître sa soeur. Qui a raison ?

L'auteur nous narre cette histoire à la façon d'un conte. L'écriture est assez poétique et prenante. Une fois plongé dans le roman, il est difficile de le lâcher.
Les chapitres se succèdent comme autant de petites histoires d'un même tout. Au fil des pages, l'auteur nous présente les différents personnages qui gravitent autour de la petite fille et nous raconte leurs vies.
La Tamise et le Pub sont également deux "personnages" à part entière de ce roman, donnant à l'histoire une atmosphère assez particulière, mystérieuse et envoûtante.

Je gardais un très bon souvenir du Treizième conte, le premier roman de l'auteur. Et même si je trouve Il était un fleuve un peu en dessous, j'ai retrouvé avec joie la plume de l'auteur qui nous transporte dans un "monde à part" le temps de la lecture.

Il était un fleuve - Parution mai 2019. Plon - Collection Feux croisés 
Traduction : Carine Chichereau

 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview



 

 

 

Go to top