Gustawsson Johana

Sang - Johana Gustawsson



Sång



 

 

 



Sang - Johana GustawssonRésumé éditeur :
[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ».
En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l'équipe du commissaire Bergström mène l'enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu'à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.


Après la seconde guerre mondiale avec Block 46 et Jack l’éventreur avec Mör, Johana Gustawsson nous entraîne, cette fois-ci, dans les horreurs de la guerre civile espagnole. Une période dont on parle peu en France, et pour cause, au même moment, le reste de l’Europe s’avançait vers la seconde guerre mondiale.
Etant espagnole, c’est un sujet qui me touche particulièrement, même si ayant effectué toute ma scolarité en France, je n’ai découvert les atrocités de la dictature de Franco qu’assez tardivement…

Cette parenthèse étant faite, Johana Gustawsson démontre une fois de plus tout son talent pour alterner le passé et le présent et nous rendre les deux périodes aussi passionnantes l’une que l’autre.

C’est un vrai bonheur que de retrouver ses personnages récurrents, Emily Roy et Alexis Castells, mais aussi Aliénor Lindbergh qui est, ici, au centre de l’affaire, sa famille venant d’être assassinée. Sans oublier les policiers de Falkenberg qui sont, bien entendu, de la partie également.
Vous l’aurez compris, dans Sång nous allons naviguer entre la Suède et l’Espagne.
L’assassinat des parents et de la soeur d’Aliénor va nous entraîner sur de sombres chemins tant dans le passé que le présent.

Le suspens est au rendez-vous, l’autrice maîtrisant parfaitement son intrigue et tous ses rouages. On ressent énormément d’attachement et d’empathie pour tous ses personnages qu’elle n'hésite pas, parfois, à malmener, provoquant ainsi encore plus de frissons pour le lecteur.

C’est un récit profondément noir mais pétri d’humanité et d’émotions que nous livre Johana Gustawsson.

Mention spéciale pour la couverture du roman que je trouve très réussie et qui convient parfaitement au roman avec ce mélange d’innocence et de sang.


Sång - Parution octobre 2019 - Editions Bragelonne
 
 
 

 

Go to top