Thilliez Franck

Il était deux fois - Franck Thilliez




Il était deux fois 

 

 




 



Il était deux fois - Franck ThilliezRésumé Editeur :
En 2008, à Sagas, petite ville perdue au milieu des montagnes, Julie Moscato disparaît sans laisser de trace autre que son vélo et des marques de freinage. Son père Gabriel, lieutenant de la gendarmerie de Sagas, part à sa recherche. Ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise où le directeur le laisse accéder aux registres de l’hôtel car Julie y a travaillé. Exténué par ses recherches, il réserve la chambre 29 de l’hôtel. Il s’endort et se réveille en sursaut à cause d’une pluie d’étourneaux. Ses oiseaux morts ne sont pas le plus déroutant, car il se réveille dans la chambre n°7 et non dans la 29. Et il se rend compte qu’il n’est plus en 2008 mais en 2020… soit 12 ans après la disparition de Julie, et que cette dernière n’a jamais été retrouvée.

L'avis de Pimousse :
Ce qui est immuable avec Franck Thilliez, c’est que vous savez que vous allez encore vous faire balader tout le long du roman, que vous allez apprendre plein de choses sans vous en rendre compte et que l’intrigue est ficelée aux petits oignons ! Il était deux fois ne déroge pas à la règle.

Privé de sa mémoire, de son métier, et de tout ce qui fait de lui Gabriel, il repart à la recherche de sa fille et de ses souvenirs dans une course éperdue.
Cette enquête est un vrai puzzle, une toile d’araignée aux multiples ramifications. Et Gabriel va se rendre compte qu’il s’est passé beaucoup de choses pendant ces 12 années, ce qui rend la recherche de Julie très compliquée.
Mais qui pourrait empêcher un père de retrouver sa fille ? Personne ! Même si c’est au péril de sa vie même s’il faut se détourner des lois pour y arriver.

Le début du roman est absolument déroutant et c’est plus que plaisant ! On ne sait pas où on va, tout comme Gabriel qui se réveille en ayant perdu 12 ans de sa vie à l’hôtel de la Falaise. J’aime bien me sentir perdue dans un roman, car je sais que je comprendrai lorsque l’auteur l’aura décidé.

Et Franck Thilliez ne va pas nous épargner, peut-être un peu trop d’ailleurs. J’ai beaucoup aimé l’histoire, les idées (qui sont terrifiantes, mais je sais que certaines d’entre elles sont réelles…jusqu’à un certain point), mais j’ai eu plus de mal à m’attacher aux personnages. J’avoue que Gabriel est un électron libre et j’ai trouvé qu’il manquait un peu de crédibilité.

Autre point que je n’ai pas particulièrement apprécié, c’est le rappel à un ancien roman de Franck Thilliez. Il l’a bien intégré à l’histoire et pour cause !!! Mais comme je n’avais pas apprécié ce thriller, j’avoue que cela a un peu gâché ma lecture. Surtout que ce roman est très présent dans le dernier tiers du livre.
L’ayant lu il y a quelques années, je ne me souvenais plus beaucoup de l’histoire, ce qui fait que j’ai été perturbée car il restait en toile de fond dans ma tête et m’a empêchée d’apprécier totalement ma lecture.

Il était deux fois reste un bon Franck Thilliez, j’apprécie beaucoup cet auteur ainsi que sa plume, et je mentirais en disant que je n’ai pas passé un bon moment.



L'avis de Stéphane :
Avant de commencer ce nouveau thriller de Franck Thilliez, lisez ou replongez-vous dans un de ses romans précédents : Le manuscrit inachevé.
Ce livre avait suscité de nombreux débats à sa sortie sur son interprétation finale, plusieurs mystères seront éclaircis dans Il était deux fois.
Il était deux fois lève le voile sur des événements du manuscrit inachevé mais il n’est pas une suite, mais un roman à part entière.

Après quelques chapitres en fleuret, entre réalité et fantastique avec ce gendarme à la recherche de sa fille qui se réveille douze ans plus tard sans aucun souvenir de ces dernières années passées. Le lecteur va suivre le long chemin de souffrance de ce père qui va découvrir un monde étranger et va être confronté à des événements oubliés qui le feront sombrer de nouveau.

Frank Thilliez nous manipule avec brio dans cette quête et enquête très noires
Les personnages remarquablement complexes, la narration, l’ambiance, le rythme de cette histoire nous font oublier l’auteur.
Je m’explique, c’est à dire que si je n’avais pas su que c’était un roman de Franck Thilliez, je n’aurais pas forcément pensé à lui de suite ce qui montre que Franck Thilliez innove et arrive à surprendre encore ses plus fidèles lecteurs dans sa façon d’écrire. Félicitations !

L’intrigue va nous amener dans les origines de la création pour les artistes et jusqu’où ils peuvent aller ou sacrifier pour leur art.

A la fin de ce roman, on se pose encore la question où commence la réalité et où elle s’arrête et remet en cause tout ce que vous avez lu maintenant ou dans le passé en ressoudant quelques énigmes de ce roman.



L'avis d'Auryn :
2008 - Le lieutenant Gabriel Moscato parcourt les rues de Sagas à la recherche de sa fille Julie, disparue un mois plus tôt.
Un soir, il s'arrête à l'hôtel de la Falaise afin de consulter les registres. Et reclus de fatigue, il fini par s'endormir dans la chambre que le patron lui avait mis à disposition.
Quelques heures plus tard, il est réveillé par un déluge d'étourneaux morts qui s'abat sur la ville. Mais plus étonnant encore, lorsqu'il rend ses clés à l'accueil de l'hôtel, il découvre qu'il est en 2020, et qu'il s'est enregistré sous un faux nom.
Un trou noir de douze ans s'est formé dans son esprit en l'espace d'une nuit. Que s'est-il passé ? Pourquoi a-t-il changé d'identité ? Et surtout qu'est devenue sa fille ?

Un matin, vous vous réveillez et vous vous rendez compte que vous avez oublié les douze dernières années de votre vie. Comment réagiriez-vous ?
C'est ce qui arrive à Gabriel Moscato et c'est d'autant plus terrible car ses derniers souvenirs concernent les recherches qu'il effectuait pour retrouver sa fille Julie, disparue depuis un mois seulement.
Douze ans plus tard, elle n'a toujours pas été retrouvée et lui, apparemment, a continué à la chercher. Il part à la rencontre de ses anciens collègues, essaye de découvrir ce qu'il a fait ces dernières années, les pistes qu'il a suivies.
Malgré leurs différents, il va être aidé par le Capitaine Paul Lacroix qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Leur enquête va les mener à Paris, en Belgique et dans les Carpates, sur les traces d'un groupe d'homme atteints d'une "folie créatrice"...

Dès le départ, j'ai été happée par l'histoire. Le thème de départ est plutôt intriguant. On avance à tâtons comme Gabriel, on fait les découvertes en même temps que lui. On s'attache très vite à cet homme qui a perdu la mémoire et qui continue à chercher sa fille.
Il en va de même pour Paul, qui malgré la colère qu'il ressent envers Gabriel, va quand même l'aider, alors qu'il n'est pas forcement d'accord avec ses agissements.

Côté histoire, plus on avance, plus la noirceur s'installe et les interactions vont les emmener au-delà de la ville, et même du pays.
Sur les cinquante dernières pages, mon attention s'est un peu relâchée, à la limite de l'ennui. D'une part, parce que le thème abordé à ce moment là de l'intrigue ne me passionnait pas et, d'autre part, j'avais une impression de trop. Trop de noirceur, trop de ramifications... Et je me suis dit : quand est-ce qu'on va avoir le fin mot de l'histoire ?

Au final, c'est un bon polar mais avec quelques longueurs sur la fin.
A noter également que Franck Thilliez revient sur le roman Le manuscrit inachevé (je vous laisse découvrir comment) et pour ceux qui l'ont lu, vous aurez la réponse finale au dernier chapitre.


L'avis de Taylor :

Le jour où sa fille disparait, Gabriel Moscato, alors gendarme, met tout en œuvre pour la retrouver. Ses pas le conduisent vers un hotel où il demande à voir les registres. Epuisé, on lui laisse une chambre où il pourra regarder ces registres tranquillement et il finit par s'endormir.
Quand il va se réveiller un gouffre va s'ouvrir devant lui, sous une pluie d'oiseaux morts, il va découvrir qu'il n'est plus en 2008 mais en 2020 et que ça fait 12 ans que sa fille a disparu.

Malgré sa mémoire en vrac, il va demander de l'aide à son ancien co-équipier Paul, qui le reçoit plus que fraîchement. Mais, mûs par le même instinct de limier et déterminés coûte que coûte à découvrir la vérité, ils vont travailler ensemble et reprendre l'enquête avec les morceaux de souvenirs de Gabriel.

Une chose est sure, quand vous commencez un roman de Franck Thilliez, vous ne savez jamais où il va vous emmener et son dernier roman est dans cette lignée.
On ne peut que s'attacher au personnage de Gabriel, brisé par la disparition de sa fille, amputé de ses souvenirs, il ne va pourtant rien lâché car il s'est promis de retrouver Julie. Cet amour incommensurable d'un père pour sa fille donne lieu à quelques scènes très émouvantes.

L'attrait de ce roman réside également dans l'imbrication d'un précédent roman de l'auteur, Le Manuscrit Inachevé. Il apporte une dimension encore plus grande à l'intrigue répondant à des questions et en en soulevant d'autres.
L'auteur a su tricoter une intrigue dans les ramifications dépassent grandement l'imagination, peut être un peu trop, il y a des passages où je me suis fait la réflexion que ça allait trop loin, mais je voulais savoir le fin mot de l'histoire, c'est en cela que Franck Thilliez est très fort, il perd son lecteur mais le rattrape toujours avant la chute.

Malgré une sortie retardée, le nouveau roman de Franck Thilliez tient toutes ses promesses et, ce, pour notre plus grand plaisir.


L'avis de Montse :
Contrairement aux autres membres de l’équipe de Plume Libre, je n’ai pas lu Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez. Oui je sais, c’est mal, mais je pense que ce n'est pas indispensable pour la lecture de Il était deux fois.
Effectivement, j’ai pu me sentir frustrée, par moments, de ne pas savoir de quoi il retournait exactement quand il y avait des références au Manuscrit inachevé, mais j’ai tout autant savouré ma lecture.

Autant le dire tout de suite, le gros point fort de Il était deux fois est sans aucun doute le personnage de Gabriel et surtout son amnésie. Imaginez : vous réveiller un matin en ayant perdu 12 années de votre vie…
C’est l’occasion pour Gabriel et, du coup, pour le lecteur, de remonter le temps et de reprendre pas à pas l’enquête que Gabriel a mené pendant tout ce temps concernant la disparition de sa fille. Certains passages sont d’ailleurs bouleversants.

Et cette quête va vous mener aux confins de l’inimaginable !! Les tenants et les aboutissements de cette affaire vont vous paraître totalement fous et pourtant…

Comme d’habitude avec Franck Thilliez, le rythme est efficace, vous vous retrouvez à lire en apnée pour découvrir le prochain chapitre et les révélations qui vont avec.

Un excellent cru Franck Thilliez !


il était deux fois - Parution juin 2020 - Fleuve Editions 





 
 

 

Go to top