Fleet Rebecca

La seconde épouse - Rebecca Fleet




La seconde épouse 

 

 

 


 

La seconde épouse - Rebecca Fleet

Résumé éditeur :
Elle fait partie de la famille. Pour le meilleur et pour le pire. Quand Alex a rencontré Natalie, celle-ci a changé sa vie. Après la mort tragique de sa première femme, avec qui il a eu une fille, Jade, à présent adolescente, il est déterminé à former de nouveau une famille unie. Mais son bonheur naissant se brise lorsque sa maison est ravagée par les flammes. Jade soutient qu’elle a vu un homme s’introduire chez eux le soir de l’incendie ; Natalie affirme au contraire qu’il n’y avait personne. Alex doit alors faire un choix impossible : croire sa fille ou croire sa nouvelle femme. Et si cette dernière ne lui avait pas tout raconté sur son passé ?


La seconde épouse est le deuxième roman de Rebecca Fleet après L’échange.
Et, j’avoue que j’ai eu le même sentiment que pour son premier concernant les personnages. J’ai manqué d’attachement et d’empathie pour certains d’entre eux et, pourtant ce qu’ils vont traverser, n’est pas un long fleuve tranquille, loin de là…
Mais, cependant, l’autrice a quand même réussi à me prendre dans ses filets grâce notamment à la construction du roman qui alterne les personnages et les époques, procédé que j’apprécie énormément.

Au fil du roman, nous allons apprendre le passé de Natalie qu’elle s’est bien gardée de confier à son mari. Natalie est, pour le coup, un personnage complexe et on se demande ce qu’elle traîne derrière elle. Et sur ce sujet, Rebecca Fleet a bien mené son récit avec des twists intéressants, même si j’avais senti venir l’un des plus gros.

Le rythme est présent ce qui fait qu’on ne peut s’empêcher de tourner les pages rapidement pour savoir ce que nous réserve l’autrice.

Un thriller psychologique qui se lit rapidement et avec plaisir, mais qui, pour moi, manque d'un peu de profondeur et d’originalité pour que je le garde longtemps en mémoire.
La seconde épouse - Parution mai 2020 - Éditions Robert Laffont - Collection La bête noire
 Traduction : Cécile Ardilly 

 

 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
 

 
Go to top