Caine Rachel

L'ombre de l'assassin - Rachel Caine




L'ombre de l'assassin

 

 

 

 

L'ombre de l'assassin - Rachel CaineRésumé Éditeur
Gwen était parvenue à sauver ses enfants des griffes de son ex- mari, le tueur en série Melvin Royal. Mais celui-ci vient de s'évader de prison. Et elle prend peur. Alors que seule une poignée de personnes connaissent son nouveau numéro de portable, elle reçoit ce texto glaçant : " Vous n'êtes plus en sécurité nulle part " ! Fuir ou se terrer de nouveau ne servirait à rien. L'heure a sonné d'inverser les rôles... De proie, Gwen veut devenir prédateur. Et, avec l'aide du frère de l'une des victimes de Melvin, éliminer ce dernier. Mais à mesure que leur traque avance, le doute envahit ceux qui croient en Gwen. Est-elle aussi étrangère aux crimes de son mari qu'elle le prétend ? Pour preuve cette photo compromettante qui circule sur les réseaux sociaux...
Suite à l'évasion de Melvin Royal, Gwen est à nouveau en fuite avec ses enfants. Mais elle a beau faire, elle n'est en sécurité nulle part.
Agacée et épuisée de cette situation, elle décide de faire face afin de stopper définitivement tout ça.
Avec l'aide de Sam, Gwen se met à traquer Melvin, mais ce dernier est coriace...

Suite (et fin) du roman L'ombre de la menace.

Gwen continue à se débattre pour échapper à son ex-mari et protéger ses enfants. Avec l'aide de Sam, elle va suivre la piste "d'Absalom" qui va s'avérer être un réseau des plus complexes et avec des moyens énormes pour piéger leurs proies. Gwen va d'ailleurs en faire les frais et la pauvre va se sentir bien seule.
Les chapitres alternent entre les points de vue de différents personnages : Gwen, Sam, Lanny et Connor, ce qui donne un bon rythme à l'histoire. Et plus on avance dans la lecture, plus on a l'impression que la vie de Gwen est un cauchemar sans fin, et ça, jusqu'à l'affrontement final.

Ce diptyque est assez intense, entre secrets, trahisons et manipulations, le combat de Gwen nous tient en haleine jusqu'à la fin.
L'ombre de l'assassin - Parution octobre 2020. Éditions L'Archipel
Traduction : Sébastian Danchin
 
 

 

Go to top