Ponte Carène

La lumière était si parfaite - Carène Ponte




La lumière était si parfaite

 




 
 

La lumière était si parfaite - Carène PonteRésumé Editeur :
Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point?? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.



Megg est femme au foyer et s'occupe de ses deux enfants : Lalie 16 ans et Malone 10 ans. Si les relations avec celui-ci sont au beau fixe, avec Lalie c'est beaucoup plus tendu, d'autant plus que Megg ne comprend pas comment ses relations avec sa fille ont pu se détériorer ainsi. Son mari Stéphane est très pris par son travail et n'est pas d'un très grand secours en matière domestique.

Sa mère est décédée 6 mois auparavant laissant un grand vide, Megg commence à vider la maison et commence par le grenier. Sa meilleure amie et voisine Romy vient l'aider. Elles découvrent une pellicule non développée.

Ce qu'elle va découvrir dessus va complètement la bouleverser et elle va découvrir un secret du passé de sa mère. Elle décide contre l'avis de son mari de se rendre sur les lieux des photos pour tenter de découvrir le passé de sa mère. Elle embarque sa meilleure amie et sa fille pour lui permettre de renouer avec elle.
S'ensuit un road trip totalement échevelé à travers l'Italie, la Roumanie et la Bulgarie.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Romy qui est tellement lumineuse et solaire, pleine de bonne humeur et pourtant la vie ne lui a pas fait de cadeau. Carène Ponte dénonce le fait que les femmes au foyer ne sont des femmes à part entière et oui elles ont un métier : élever des enfants, tenir une maison n'est pas une partie de plaisir. Ce n'est pas parce qu'on est à la maison qu'on glande !

L'émotion m'a cueillie autour d'une phrase, c'est monté d'un coup et je n'ai rien vu venir. C'est ça la magie Carène Ponte.

Vous pouvez consommer sans modération ce roman et tous les autres de cette autrice, ils font beaucoup de bien et on en a besoin.


La lumière était si parfaite - Parution avril 2021 - Fleuve Editions 


 Du même auteur Biographie, chronique, interview

 
 
Go to top