Loubière Sophie













"J'aime assez la définition que donne de moi Jean-Bernard Pouy dans la préface de « L’enfant aux cailloux » : Sophie Loubière, c’est une Agatha Christie qui pète un plomb. Le côté vieille dame qui boît du thé en imaginant le pire, c’est un peu moi - à part le fait que je penche plutôt pour le café noir. Les livres ont toujours fait partie de ma vie. Ma mère me lisait la Comtesse de Ségur, Joseph Kessel, Hervé Bazin, Marcel Aymé et Colette pour m’endormir. Vous avez là en résumé mes principales influences littéraires."
(Source : Interview Plume Libre - Décembre 2014)

Dans l'oeil noir du corbeau  L'enfant aux cailloux    A la mesure de nos silences
        L'enfant aux cailloux - Sophie Loubière A la mesure de nos silences - Sophie Loubière

Black coffee                 White coffee
 Black coffee - Sophie Loubière White coffee - Sophie Loubière   


Interview

 Décembre 2014
 
Go to top