Collette Sandrine

Sandrine Collette











Je suis une hyperactive contra-phobique et plutôt contente de l’être. Je travaille à l’université en région parisienne mais je passe près de la moitié de mon temps dans le Morvan. Je suis passionnée de chevaux et j’ai écumé le parc régional en randonnée, je restaure aussi ma ferme moi-même et j’ai mille mètres carrés de toiture dans les pattes, des tonnes de pierres de granit... Et puis j’écris.
(Source : Interview Plume Libre janvier 2013)


Des noeuds d'acier      Un vent de cendres    Six fourmis blanches
Des noeuds d'acier - Sandrine Collette    Un vent de cendres - Sandrine Collette     Six fourmis blanches - Sandrine Collette



Go to top