Manook Ian

La mort nomade - Ian Manook




La mort nomade



 

 

 

 

La mort nomade - Ian Manook

Résumé Éditeur :
Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l'incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d'Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !
Des steppes arides au coeur de Manhattan, du Canada à l'Australie, Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais.


La mort nomade est le dernier opus de la trilogie mongole de Ian Manook. On a suivi le personnage emblématique, Yeruldelgger. Très marqué par les derniers évènements, il a quitté la police et vit reclus dans le désert comme ses ancêtres.

Mais l'action ne peut le laisser tranquille et galope vers lui tel un cheval des steppes.
Deux femmes lui demandent son aide et vont le plonger dans une affaire qui dépasse encore une fois les frontières de la Mongolie.

Ian Manook ajoute dans ce roman une note géopolitique plus accrue encore que dans les deux précédents et nous montre un Yeruldelgger fatigué mais profondément attaché à ses traditions et à son pays.

Il n'y a pas que la mort qui soit nomade, l'amour avec un grand A y a également sa place. J'ai ressenti beaucoup de nostalgie dans ce roman, l'auteur réservant de sacrées surprises pour ses personnages et ses lecteurs.

J'ai adoré ce personnage, comme on en rencontre peu dans les romans, aussi entier et hors norme que Yeruldelgger.
D'ailleurs un des personnages le résume assez bien : « Tu n'es pas un mauvais homme Yeruldelgger, bien au contraire, mais tu es le plus productif, le plus créatif, le plus prolifique fouteur de bordel que je connaisse ! ».

Yeruldelgger est quelqu'un que je n'oublierai pas de sitôt et grâce à lui j'ai envie de découvrir la Mongolie.

La mort nomade, parution septembre 2016 – Editions Albin Michel


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview
Go to top