Bal Olivier

L'affaire Clara Miller - Olivier Bal




L'affaire Clara Miller 

 

 







L'affaire Clara Miller - Olivier Bal Résumé Editeur :
Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées. Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide. Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse. L’artiste y vit entouré d’une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l’empire Stilth est attaqué. Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

L'avis de Delphine :
Il était une fois Mike Stilth, artiste qui a le don de transformer en succès tout ce qu’il approche, maison de rêve perdue au milieu d’un paradis de verdure, deux enfants que personne n’a vu et qu’il tente de préserver de la noirceur du monde extérieur…
Mais si l’envers du décor était encore plus sombre dans la vie de Mike que ce que l’on imagine ?  Beaucoup de rumeurs courent sur lui, mais l’amour que lui porte ses fans ne tolère pas de critiques.
Paul Green, lui, n’en n’a rien à faire d’égratigner la belle image du chanteur, ce qu’il veut savoir c’est ce qui est arrivé à Clara Millier et il ne va pas lâcher l’affaire si facilement.

Bienvenue dans un monde sombre et glauque, où tout tourne autour du plaisir et des désirs de Mike Stilth, certains vont même jusqu’à mettre toute leur vie à son service, devancer ses envies, lui fournir ce qui le fera tenir et, si c’est illégal, ce n’est pas un problème.
Au fil des années la vie de Mike est devenue une affaire rentable, le moindre de ses gestes peut rapporter une fortune, donc quand un petit journaliste sorti de nulle part commence à poser de mauvaises questions, l’équilibre précaire qui faisait tenir l’illusion risque de ne pas durer longtemps.

Avec une écriture addictive, Olivier Bal nous entraîne dans les bas-fonds de la célébrité et sur les routes parfois bien tortueuses du métier de journaliste.
Avec du temps et énormément de détails, l’auteur piège le lecteur dans ce monde oppressant, on y sent la noirceur qui habite certains personnages, on a parfois du mal à tenir un chapitre entier sans inspirer très profondément, oui, on étouffe littéralement.

J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt l’enquête menée par Paul Green, je me suis vraiment attachée à lui (la bouffée d’oxygène des presque 500 pages de ce roman), ses méthodes d’investigations, la façon qu’il a de s’accrocher à la moindre piste comme un chien sur son os et surtout son humanité.

L’affaire Clara Miller donne la parole à chaque protagoniste, l’occasion pour nous de revivre certains passages avec des visions différentes, un roman choral qui va nous entraîner toujours plus vers le fond, jusqu’à enfin savoir ce qui se cache dans les eaux noires du lac des suicidées.

Oliver Bal à soigné son histoire et ses personnages, chaque détail est soigneusement travaillé, une minutie impressionnante qui donne aux lecteurs une multitudes d’informations et surtout l’impression que toute cette histoire est vraie.

J’ai laissé une partie de mon humanité dans les dédales sombres du manoir de ce véritable page turner qui n’est pas passé loin du coup de cœur.



L'avis de Montse :
Attention, si vous vous attendez à une « simple » enquête tournant essentiellement autour de la mort de Clara Miller, passez votre chemin.
Certes, Clara est bien « présente » en filigrane tout le long du roman, mais c’est surtout Paul Green et son « obsession » pour la star Mike Stilth qui va nous occuper.

Il faut dire que Mike Stilth a tout pour éveiller la curiosité de millions de fans et de la meute de paparazzis à la recherche du scoop sur sa vie privée.
Isolé dans son immense domaine avec une armée de garde du corps, il se protège lui et les siens du monde extérieur.
Le tout est mené d'une poigne de fer par son attachée de presse, Joan, qui satisfait à ses moindres besoins, demandes et caprices et résout tous les problèmes qui surviennent quelques soient leur gravité.
La vie de cette star n’est pas exempte de certains clichés, mais en même temps, des comme elles, il y en a un certain nombre dans notre société…

J’ai adoré la construction du roman, chaque chapitre concerne un personnage, écrit à la première personne du singulier, ce qui nous permet de rentrer dans leur tête et de les apprécier ou les détester d’autant plus. Aucun n’est tout blanc ou tout noir… Ce sont eux qui font la force du roman.
L’auteur joue également avec la temporalité, certains passages se déroulant en 2006 alors que la majorité des chapitres ont lieu en 1995.

Au fil du roman, Olivier Bal installe son immense toile d’araignée qu’il défait peu à peu. J’avais deviné certaines révélations, mais je me suis faite avoir pour d’autres.
Il faut dire que Mike cache de nombreux secrets dont certains très sombres. Il règne une atmosphère très particulière à Lost Lakes ce qui en fait pratiquement un personnage à part entière.
Le récit est mené de main de maître par Olivier Bal, on ne s’ennuie pas une seule seconde et les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte.

Premier roman que je lis d’Olivier Bal, mais ce ne sera sûrement pas le dernier tant il a réussi à m’immerger dans son histoire.  Un coup de coeur ! 


L'affaire Clara Miller - Parution mars 2020 - XO Editions 





 
 

 

Go to top