Plume Libre

Lambert Christophe






La loi du plus beau

Et si seule la beauté comptait !


2031, la dictature de la beauté règne en maître. Le gouvernement a instauré l'échelle d'Apollon. Elle classe les personnes en 5 catégories de "très, très moche" à "super canon". Karol, classée dans la catégorie 3, voit les portes se fermer devant elle. Elle décide alors de rejoindre un groupe de militants luttant contre la loi du plus beau.

Il s'agit clairement là du livre le plus manichéen et le plus "simpliste" de Christophe Lambert, du moins de ceux que j'ai lu. Pourquoi cela ? Car la thématique de la beauté est revisitée avec des arguments déjà lus. Le plus simpliste, car les personnages ne sont pas assez fouillés ce qui nous éloigne d'eux. De plus, la fin est trop peu surprenante. Mais faut-il pour autant jeter le bébé avec l'eau du bain ? Oh que non, car beaucoup d'aspects du livre sont réussis notamment l'idée de l'échelle d'Apollon ainsi que l'idée de mêler l'activisme à tout cela. La dérive terroriste de l'activiste apporte un contre poids nuancé à l'ouvrage ce qui compense ses faiblesses. N'en demeurent pas moins un plaisant moment de lecture et une question : Combien serais-je noté sur l'échelle d'Apollon ?

La loi du plus beau, parution septembre 2004. Editions Mango


 Du même auteur : Biographie, chronique, interview