Plume Libre

Jourdain Hervé






Psychose au 36

 

 

 




Psychose au 36 - Hervé JourdainRésumé éditeur:

Nora Belhali, membre d'un groupe de la brigade criminelle doit prendre la fuite lorsqu'elle se retrouve accusée du meurtre de son compagnon. Lepretre, Lepetre et Chadeau, les autres membres du groupe, sont persuadés de son innocence et vont tenter de mettre à jour le complot monté contre leur collègue. Pour cela , il devront s'intéresser aux affaires traitées par Nora lorsqu'elle faisait partie de la brigade des mineurs.
 
Hervé Jourdain nous emmène de nouveau après Sang d'encre au 36, dans les entrailles de la police criminelle, au Quai des Orfèvres. La psychose va s’emparer du 36. Nora Belhali a-t-elle tué son compagnon ou est-elle victime d’un complot ? Pour connaître les origines des faits qui ont mené l’héroïne à cette situation, on va revivre ses premiers pas comme jeune officier à la brigade des mœurs au Quai de Gesvres. 

L’auteur, Hervé Jourdain, utilise la forme du journal intime pour relater et transcrire les sentiments de Nora lors de ses premières enquêtes, son intégration en temps que femme d’origine étrangère dans la police nationale, mais surtout les conséquences sur le psychisme des multiples affaires sordides de la brigade des mœurs. Impossible d’en ressortir indemne pour les enquêteurs comme pour les victimes et les coupables. 

L’auteur décrit avec justesse les procédures, le jargon, ainsi que ses ressentiments. Hervé Jourdain se sert de son vécu de capitaine de police ayant eu un parcours identique à son héroïne, passant de la brigade des mineurs à la criminelle au 36 quai des orfèvres, donnant ainsi du corps et une âme à son polar. Le lecteur se passionne pour ce journal intime, qui n’a rien de voyeur, mais au contraire, il montre la force et les doutes au quotidien de ce travail dans ce que la société a de plus vil. 

On note au passage quelques réflexions sur les évolutions plus ou moins réussies dans la police et la justice d’aujourd’hui. 

En parallèle à cette histoire, on suit la préparation de la vengeance d’une femme, pas à pas, avec minutie. Nous arrivons ainsi dans une deuxième partie, l’histoire ne fait plus qu’une, ce qui accélère et laisse place à un polar rondement mené. Et le lecteur s’aperçoit soudain que tous les indices, les preuves pour comprendre le pourquoi et connaître le coupable, sont dans le journal intime de Nora. L’histoire n’en devient que plus passionnante. Le lecteur est tout à coup lui aussi un enquêteur. Ce qui accroît encore d’un degré l’intérêt de ce polar. 

Hervé Jourdain réussit un polar avec trois très beaux portraits de femmes. «Trois femmes courageuses, perspicaces et rigoureuses, belles et respectueuses. » Elles sont l’essence même de ce polar réaliste. On peut saluer l’audace d’Hervé Jourdain pour la construction de son roman et ce pari réussi. 

Psychose au 36 est un polar vrai reflétant à merveille l’univers quotidien de la brigade des mœurs et de la Criminelle.
Psychose au 36, Parution février 2011 - Éditions Les nouveaux auteurs
Parution juin 2014, éditions Pocket