Plume Libre

Roxane Dambre

 



Roxane Dambre


Bonjour Roxane, la première question est devenue un rituel sur Plume Libre, pourriez-vous nous en dire plus sur qui est Roxane Dambre ?

    À première vue, Roxane Dambre appartient à la race humaine, avec deux yeux, un nez et une bouche. Quand on creuse un peu plus, on découvre une rêveuse invétérée qui voit des dragons en contemplant des pigeons et qui parle de dinosaures à ses collègues pendant les pauses café. Mais ça reste quelqu’un de très fréquentable, de son propre point de vue !


Comment passe-t-on de l’ingénierie des procédés industriels au métier de romancière ?
    Je ne passe pas, je suis une horrible cumularde ! Romancière n’est pas (encore ?) mon métier, même si cela me plairait beaucoup. J’ai toujours aimé lire et inventer des histoires, tout comme j’ai toujours aimé les maths. Pour moi, cela n’avait rien d’antinomique et, quand j’étais petite, je ne connaissais pas les « cases » dans lesquelles on essaie de ranger les gens. Du coup, j’ai grandi avec les deux. Aujourd’hui, l’ingénierie et l’écriture sont deux facettes de ma personnalité qui se nourrissent mutuellement.

Comment se déroule votre processus d’écriture ? Avez-vous en tête l’intrigue de vos livres dès le début ou évolue-t-elle au fur et à mesure ?
    Je ne connais jamais la fin de mes histoires, quand je commence, ça me déprimerait affreusement ! J’ai souvent des idées de péripéties, mais pas de fin ferme et définitive. De toute façon, mes personnages n’en font qu’à leur tête et, parfois, ils se fourrent dans des situations tellement imprévues que j’éclate de rire toute seule devant mon clavier. En y pensant bien, c’est assez déroutant…

Comment s’est passé le passage du numérique au format papier au Livre de Poche ?
    Tout en douceur et en bonne humeur. Les pouvoirs magiques de ma bonne fée éditrice ont réussi à exaucer mes rêves les plus fous et les gens du Livre de Poche sont adorables. Ensemble, ils ont fait le nécessaire pour que tout se passe pour le mieux.

Les tomes 1 et 2 de votre série sont disponibles en format poche depuis quelques mois, pourriez-vous nous les présenter ?
    Bien sûr ! En quelques mots, Lou est une jeune femme un peu particulière, capable de se transformer en animal, comme tous les Daïerwolfs. Soucieuse de préserver les secrets de sa race au sein des humains, elle se fait embaucher par les services secrets français.
Bon, ça ne va pas se passer tout à fait comme prévu…

 

Animae tome 1 et 2 Roxane Dambre

 


Comment est né Animae ?
    De Lou. Avant l’histoire, j’ai toujours un personnage et pour Animae, c’était elle, cette fille à moitié panthère, bien dans ses baskets et curieuse comme un chat. L’univers dans lequel elle évoluait s’est ensuite imposé de lui-même, avec ses intrigues et ses personnages secondaires.


Comment naissent vos personnages, vous inspirez-vous de personnes réelles ?
    À la fois oui et non. Oui car j’ai toujours vécu dans ce monde (si si), donc je me sers forcément de ce que j’ai rencontré et intégré tout au long de ma vie.
Et non, parce que je ne prends jamais la description physique ou le nom de quelqu’un que je connais. Entre les personnes choisies, qui risqueraient de ne pas se plaire en version romanesque, et les personnes non choisies, qui pourraient m’en vouloir à mort de ne pas avoir pensé à elles, c’est un coup à se créer des ennuis avec la Terre entière !
Exemple : oui, la mère de Lou, tout comme ma mère et des dizaines d’autres, est très protectrice envers sa fille. Mais non, ma mère ne se transforme pas en aigle et elle ne mange pas de vers de terre. Promis.

D’où vous est venue l’idée de mélanger le monde d’aujourd’hui avec des Daïerwolfs et des Chalcrocs ?
    Probablement de mon envie de voir notre monde actuel, parfois si ennuyeux, se teinter de couleurs fantastiques. Vous imaginez si deux races millénaires se livraient une guerre sans merci dans notre dos, l’une pour nous protéger, l’autre pour nous manger tout cru ? Ça serait fabuleux ! (bon d’accord, un peu flippant, aussi…)

Votre histoire se situe à Paris, pourquoi ce choix ?
    J’ai vécu toute mon enfance à Paris et, après mes études en province, j’y suis revenue pour mon boulot. Pourquoi me serais-je enquiquinée à aller situer mon intrigue à New York (pourtant seule ville du monde attaquée par les extraterrestres, les rats mutants et les tremblements de terre cataclysmiques) ou équivalent, alors que je connais comme ma poche la plus belle capitale du monde ?

Si vous deviez présenter Lou en trois mots quels seraient-ils ?
    Miam ! Un steak !
(ouh là… Ça va donner envie, ça ???)

Quel regard portez-vous sur l'évolution de la blogosphère littéraire durant ces dernières années ?
     Je suis heureuse de la voir se développer. Quand j’étais petite, je n’avais personne avec qui parler des kilos de livres que j’empruntais à la bibliothèque municipale. Aujourd’hui, on peut partager ses impressions, ses émotions, son enthousiasme avec des dizaines d’autres lecteurs. Et ça, c’est vraiment chouette.

Que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs qui ne connaissent pas encore vos livres ?
    Vous avez envie de voir Paris comme vous ne l’avez encore jamais vu ? Vous vous êtes toujours demandé comment entrer aux services secrets ? Vous êtes curieux de savoir quel animal possède les cils les plus longs ? Vous rêvez de connaître la véritable recette du steak tartare ?
Suivez Lou et amusez-vous bien ! (et surtout, restez très très polis avec elle, d’accord ?)

Êtes-vous vous-même une lectrice ? Quels sont vos derniers coups de cœur et/ou vos livres de chevet ?
    Je suis une dévoreuse de livres. Dernièrement, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la série Les Enkoutan, d’Anne Rossi (des pirates, des îles lointaines, du rhum et des femmes, j’ai adoré !) et pour la novella Rêves de Dana B. Chalys (l’histoire d’un druide qui va voler au secours d’un jeune homme handicapé suite à un accident de moto).
En ce moment, je suis plongée dans la série des Time Riders, d’Alex Scarrow (trois jeunes gens et un robot à moitié humain chargés d’arrêter les voyageurs du temps qui tentent de changer le cours de l’Histoire, un régal !).

Quels sont vos projets ?
    Écrire, écrire, écrire… et peut-être un peu écrire, aussi (s’il me reste du temps libre). De nouveaux romans sont déjà entre les mains de mon éditrice, d’autres dorment en attendant leur heure et les plus nombreux sont encore sous forme de petites graines cachées au fin fond de mon imagination.

Merci beaucoup Roxane, nous vous laissons le mot de la fin.
     Merci à vous ! Et je voudrais aussi remercier tous ceux qui prennent le temps de m’envoyer des petits messages sur mon blog ou sur Facebook. Vous ne pouvez pas savoir combien cela me fait chaud au cœur !

 Du même auteur sur Plume Libre : Biographie, chronique, interview